Situation de la nation malienne: Etat des lieux d’un pays en mal de gestion:

Tous les jours qui se lèvent voient leurs nuits tombées, toutes les nations qui trébuchent dans la boue de la déchéance ont leurs dirigeants indéfendable ment médiocres qui  se glorifient au sommet de l’ignorance et dans l’incompétence à gérer les biens et les hommes pour un présent rassurant et un avenir radieux.

drapeau malien (Vert-Jaune-Rouge)

Je disais dans un précédent article que le déshonneur ne tue plus au Mali sinon on ne finirait jamais de compter les morts parmi ceux qui dirigent maladroitement au raz des pâquerettes les affaires de la nation. Peut importe qu’on vienne pleurer et jurer devant les maliens, ils ont compris et mesurent aujourd’hui l’ampleur de leur erreur commise.  Mais on ne peut pas franchement accuser le peuple malien d’avoir fait confiance, de croire à l’homme providentiel, a la douce parole, aux beaux discours spiritueux des vendeurs-d’espoirs-véreux qui ont vendu leur âme au diable politique.

Cette conscience qui vit en chacun des maliens n’est certainement pas perdu, elle porte en chacun de nous les vertus de la République, les principes même de notre raison d’être.

 

Nous la retrouverons bientôt dans les urnes:

Je dis 2018,

je dis les maliens,

je dis le Mali,

je dis la prise de conscience, le rendez-vous pour un Mali digne et juste.

 

Mais avant ce jour de la victoire et de l’honneur national, il reste à chacun d’entre nous de ne plus dormir paisiblement comme si rien n’était, comme si un jour ( on ne sait pas quand) tombera du ciel la lutte contre le chômage, contre les magouilles, les mensonges, les tromperies, la bourgeoisie compradore qui se goinfre du sang des maliens. Cette bourgeoisie qui se régénère de pere en fils (avec toujours les mêmes au pouvoir, les mêmes qui se trouvent infailliblement incompétents à la tête des affaires du pays sans aucune possibilité de changement).

Mais je le dis, dans chaque situation chaotique, le devoir existentiel et moral des intellectuels et sages est de ne pas se taire au risque de dormir avec les diables de la complicité et de la trahison. Dans cette mission éclairée pour l’amour du Mali, pour l’avenir des maliens, on ne peut plus se taire. L’appel est donc aux maliens de s’unir et  de lutter tant que les biens publics sont dilapides, tant que d’autres pensent que les beaux discours suffisent à calmer les ardeurs et les déceptions, tant que le chômage, la famine, le rapiècement territorial, la Corruption, les mensonges, les magouilles, les tromperies, les injustices, les menaces, les crimes sont considérés comme un acte normal et glorieux.

 

À tous les patriotes maliens, levons nous pour nous et pour notre pays; la nation malienne n’attend que ses enfants remplis de force inébranlable. Dites “NON NON et NON, crier pour un Mali juste, Uni et Libre.”

VERITE A LA JEUNESSE MALIENNE: les raisons d’un sursaut patriotique!

Le temps de venu de se dire à soit même la vérité tant qu’il est encore temps de parler pour changer; le moment est arrivé de se regarder en face la réalité apocalyptique de la jeunesse malienne. Qui et qui s’en occupent? Rare sinon personne ni rien ne s’occupe de ces milliers de jeunes qui échouent à l’école, qui traînent dans le désespoir du chômage et des petits boulots, qui putréfient malgré toute leur énergie dans le déni totalement orchestre de ceux qui tiennent leur avenir en main.

L’autre jour, lors d’une rencontre, un jeune me décrivait paradoxalement son état d’âme dans la noirceur d’un tableau de commun désespoir mais rempli de révolte: “Nous sommes la jeunesse consciente qui s’éveille, debout par la volonté inébranlable de bâtir. Parce que nous sommes la première génération de maliens sans avenir tant que le pays se gère comme il se fait. Que faire…..?

Nous ne sommes plus  comptables du silence complice de ceux qui s’y conforment dans le chaos de la nation.

Des jeunes maliens d’aujourd’hui, dirigeants de demain doivent s’informer, se former, sensibiliser, se mobiliser et mobiliser toutes les forces vives, tous les fils dignes de la nation pour ne plus revivre les cauchemars qui pleuvent, pour ne plus être les agneaux sacrifiés mais les acteurs impliqués qui portent le flambeau de leur destin…”

De Kayes à Kidal en passant par Sikasso, d’un bout à l’autre de la terre, les maliens attendent avec impatience des vraies réformes dans la justice, l’économie, la santé, La Défense, l’éducation, l’intégration….. Il ne s’agit pas des réformes de matériels qui consistent tous les deux ans a dépenser des milliards de Fcfa dans le remplacement hallucinant des véhicules neufs par des neufs, de machines neuves par des machines neuves, des appareils et meubles neufs par du neuf. Et cela au vue et au su de tout le monde sans avoir à rendre compte a personne.

Je parle d’une vraie réforme de fond basée sur une vraie volonté patriotique, portée par un réel courage politique. Parce qu’aucun pays ne se développe, aucune nation ne se relève tant que ces dirigeants sont voués à une prostitution politicienne ôtée de toute dignité en soi et pour soi.

Que le Mali retrouve sa dignité perdue, que les maliens retrouvent leur fierté bafouée !

Dr. Clement DEMBELE

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.