Sadio Camara : Un Homme de terrain avéré à la tête de la Défense et des Anciens Combattants !

Né au cœur du cercle de Kati, le ministre Sadio Camara demeure l’un des pivots ayant mis fin, le 18 août 2020, au règne du défunt régime d’Ibrahim Boubacar Keita. Agé de 43 ans cette année, le jeune soldat connu pour son silence et sa retenue continue de faire montre de bravoure au sein de l’armée malienne. 

Né en 1979, Sadio Camara est natif de la ville garnison de Kati, un des cercles de la région de Koulikoro situé à une quinzaine de kilomètres de la ville des trois caïmans (Bamako). Il fit ses premiers pas à l’école primaire Molo Coulibaly de Kati. Aussitôt épris d’être au service de son pays, il intégra le Prytanée militaire de son lieu natal où il obtint son baccalauréat en 1999.L’homme suivant  son destin a vite décidé d’entrer, la même année, dans l’armée juste après avoir décroché son diplôme de baccalauréat. A la fois  rigoriste et principalement serein, il va alors être retenu au compte de l’armée .Cela, en tant qu’élément de la première classe, avant sa promotion comme officier d’activité. Très jeune à l’époque, le coriace est donc sorti avec le diplôme de chef de section interarmes. Sept (7) ans plus tard, il  a  suivi des formations à travers les cours d’Application  à l’académie militaire de Sizanchang, en Chine, dans le domaine de la protection des hautes personnalités.

De 2014 à 2015, il a bénéficié d’une autre formation dans le même pays, mais cette fois-ci en lien avec le diplôme d’Etat-major. Bien avant cela, le nouveau ministre avait participé, dans le cadre de sa formation continue, à un séminaire sur la gestion des crises aux Etats-Unis, en 2008. Deux ans plus tard et précisément en 2010, il a également participé à un autre séminaire de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme au Sahel. Doté d’un talent avéré, l’Etat malien a décidé de lui confier les commandes du Prytanée militaire du cercle de Kati, son lieu natal. En sa qualité de commandant, il accomplira avec honneur et bravoure les tâches à lui assignées audit Prytanée d’octobre 2016 à janvier 2020. C’est suite à ses diverses prestations militaires que l’enfant de Kati s’est envolé en Russie pour le renforcement de ses capacités. Il faudra d’ailleurs rappeler que le colonel a participé au putsch de 2020 alors qu’il était venu de la Russie au Mali pour un congé de quelques jours. Le colonel Sadio Camara a occupé plusieurs postes militaires avant ce jour. Circonspect et  peu bavard dans son travail, il a commandé plusieurs opérations dans le pays. Ainsi, il a assuré le commandement du Groupe d’intervention N2 de la compagnie de la Garde nationale (G.I.G.N.M), ce au sein de la capitale malienne (Bamako). Itou, le soldat du terrain a commandé l’opération de la compagnie territoriale du district de Bamako ; celle de la 11ème compagnie spéciale de Tunezit, dans la région de Kidal ; le groupement spécial de Kidal de juillet 2009 à février 2010.A ceci s’ajoute l’opération qu’il a eue à effectuer au sein de la 2ème unité de Ménaka. Fin connaisseur de la sphère militaire, le colonel a pris part  à plusieurs autres opérations au nord et dans le centre du Mali. Parmi lesquelles figurent l’opération « Soutara » ; l’opération « Djiguitougou » ; l’opération « Badenko » et celle dénommée « Maliba ». L’homme que la ville de Kati a vu aussitôt grandir est un instructeur avéré par le fait qu’il a été Directeur du centre de formation du contingent 2013 au centre de Markala, une localité du Mali. Des qualités qui lui ont permis d’obtenir une médaille de mérite militaire  et des médailles commémoratives de campagne. Marié et père de 5 enfants, le ministre de la Défense et des Anciens combattants de la transition est polyglote. Il s’exprime en Bambara, Français ; Russe… Depuis le coup d’Etat du 18 août 2020, survenu pour libérer les citoyens d’un régime jugé corrompu et inapte (le pouvoir de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keita), le colonel de terrain et ses frères d’armes mènent le bateau Mali au bon port. Vu ses expériences et les différentes formations qu’il a suivies, Sadio Camara joue un rôle central dans la reconstruction du « Mali nouveau et refondé », à travers le département  ministériel de la Défense et des Anciens combattants.

Mamadou Diarra

Source: LE Pays
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.