Rehaussement moral des forces armées maliennes : Enfin, les attaques des ennemis continues

Ces 10 derniers jours, l’armée malienne a été l’objet d’attaques récurrentes de la part de l’ennemi, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (Mnla) et alliés terroristes.

Contrairement au 21 mai 2014 à Kidal où l’armée a subi un revers sanglant face aux ennemis soutenus par certaines grandes puissances qui se disent amies du Mali, en 2015, les forces armées maliennes (Fama) se montrent de plus en plus robustes. Vraisemblablement elles ont su tirer profit du cessez-le-feu signé en mai 2014 pour se requinquer et se rééquiper. En tout cas, c’est cette impression qu’elles nous donnent à l’issue des derniers combats en riposte aux attaques menées par Mnla & Co. Notamment à Goundam,  Léré, Diré puis Tenenkou.

Le mercredi 29 avril, la ville de Goundam près de Tombouctou a été à nouveau attaquée faisant  des morts. Il s’agit notamment du chef de peloton de la Garde nationale et de son adjoint, ainsi qu’un enfant. Cette attaque a été vite circonscrite et les assaillants mis hors d’état de nuire. Le même jour, un autre groupe a attaqué  Léré, une localité située près de la frontière mauritanienne.

Dans l’après-midi, la ville, tenue par  l’armée malienne, est assaillie par les rebelles. Ils attaquent par l’ouest, du côté de la frontière mauritanienne et s’emparent de la partie sud-est de la ville. Les combats cessent en fin de journée, alors que les défenseurs tiennent toujours le nord de Léré et deux postes à l’ouest. Les forces de la CMA conservent leurs positions pendant la nuit. Mais les loyalistes reçoivent d’importants renforts.  Ainsi, la bonne nouvelle tombe. Les rebelles capitulent et se replient hors de la ville. La ville est sous le contrôle des Fama qui ont fait preuve de courage et de professionnalisme.

Le Bilan des affrontements présenté par le ministère de la Défense et des anciens combattant est de: Côté Forces armées du Mali : 9 morts, 6 blessés, 6 otages, un véhicule endommagé ; Côté ennemi : 10 morts et 16 blessés, 2 véhicules détruits,  des armes et des munitions récupérées.          Le samedi 2 mai, le Mnla attaque Diré en utilisant le drapeau des groupes de la plateforme pour semer le doute au sein de la population et de l’armée malienne. Mais quelques minutes ont suffi aux troupes loyalistes pour repousser cette attaque. Dans leur fuite, nous indiquent d’autres sources, deux véhicules appartenant à l’administration ont été emportés par les assaillants lors des affrontements. Encore, le mardi 05 mai,  une attaque a été menée contre la ville de Ténenkou dans la région de Mopti par les rebelles. Très tôt le mardi, ils  ont attaqué la ville  avec des armes lourdes. Ils sont venus à bord de plusieurs véhicules lourdement armés. L’armée malienne requinquée leur a infligé une correction. A la suite de combats intenses, l’armée régulière a contenu l’assaut des rebelles avant de les chasser  de la ville.   En attendant de voir nos troupes passer à l’offensive, les résultats issus de ses ripostes sont encourageants. Ils dénotent le rehaussement moral des combattants. Ce qui fait renaitre peu à peu l’espoir chez les citoyens.

Oumar KONATE

 Source: Le Prétoire
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.