Processus de paix au Nord du Mali: Kidal brûle à Nouveau

Voilà une semaine exactement que la force Barkhane à été la cible d’une attaque terroriste qui s’est soldée malheureusement par la Mort de 3 Soldats Français. Elle est intervenue au moment ou l’Assemblée Nationale a voté un projet de loi portant sur l’instauration des autorités intérimaires sur le septentrion Malien comme le prévoit l’accord de paix et de réconciliation issu de processus d’Alger.

manifestation protestation violence contre barkhane minusma kidal nord mali

Le forum de Kidal pour la paix et la réconciliation s’est  tenu le 29 au 30 mars 2016.  Ces actes sont des initiatives censées  faire taire les armes et ramener la Paix et la réconciliation nationale tant souhaité par les Maliens. Le gouvernement fait tous ceux-ci dans le souci de promouvoir la paix, la réconciliation, la stabilité entre les communautés vivant au Nord du pays d’une part et entre les communautés et la population Malienne d’autre part.

De gros efforts ont été consentis, il faut le reconnaitre par le gouvernement et ses partenaires internationaux pour le retour de Kidal dans le giron  de l’Etat Malien. Malgré tous ceux-ci, les groupes armés du Nord, plus précisément le MNLA et le HCUA qui serait à la solde du terroriste IYAD AG GHALI, instrumentalise les enfants, les adolescents et les femmes de Kidal pour barrer la route à toutes les initiatives amenant à une sortie de crise.

A notre avis, seul la paix est gage d’un développement durable et définitif des  régions du Nord.  Constantans  que la population civile Kidaloise est fatiguée de cette situation de ni guerre ni paix, les leaders de ces groupes ne sont pas prêts à faire la paix sans condition. Ils veulent rester leaders à tout prix pour préserver certainement leurs intérêts. Ils veulent être maîtres chez eux tout court.

La force Barkhane, après avoir subit des pertes en vue humaine et dispose  de nos jours des moyens conséquents de renseignement pour procéder à des investigations. Ces investigations ont permis de découvrir des armes de guerre et un important lot de munitions après l’attentat de la semaine dernière. C’est ainsi que la force Barkhane à procéder à l’arrestation d’une dizaine d’éléments suspects appartenant au MNLA.

Mais ayant constaté que ces arrestations ont provoqué des indignations voire des tentions au sein de la population kidaloise, la force Barkhane à jugé utile pour l’apaisement et la préservation du climat social, de relâcher ces combattants arrêtés. Ecœurés et très préoccupés par cette situation, les groupes armés ont protesté contre ces arrestations qu’ils jugent inacceptables et intolérables. Pour que cette situation ne se reproduise plus jamais à Kidal, les groupes armés en complicité avec les terroristes et les narcotrafiquants ont orchestré le lundi dernier à Kidal, une violente  manifestation contre les forces françaises de l’opération Barkhane et des casques Bleus de la MINUSMA.

C’est dans ce climat surchauffé à blanc que les enfants visiblement de moins de 15  ans et des femmes certainement instrumentalisés ou contraints sont massivement sortis, très  mobilisés ont pris d’assaut l’aérodrome pour le saccager et brûler. La manifestation à vite dégénérée  comme à l’accoutumé à en un affrontement qui a malheureusement fait des pertes en vies humaines et provoqué de dégâts importants. Plusieurs sources évoquent 2 morts et 4 blessés comme  bilan provisoire certainement.

En effet, en protestant et en s’attaquant aux forces internationales qualifiées de ‘’forces d’occupations’’ par IYAD AG GHALI, Kidal ne fait-il pas par procuration une guerre pour  ce dernier ?  En tout cas tout porte à croire qu’il y a bel et bien des liens très étroits et opérationnels entre les groupes terroriste d’IYAD AG GHALI et les combattants du MNLA  et HCUA. La donne s’éclaircira avec le temps.

                                                                                                                    Seydou Diarra    

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *