Poursuite de l’opération « Keletigui » de l’armée malienne : Des bases détruites et des terroristes neutralisés dans des zones en proie à l’insécurité

Dans leurs missions régaliennes de lutte contre l’insécurité chronique, les forces de défense et de sécurité du Mali parviennent, malgré les difficultés du moment, à s’imposer face aux ennemis de la paix. Avec la poursuite de l’opération dénommée « Keletigui » dans les zones sud et au centre du pays, les forces du mal sont en train d’être neutralisées par la vaillance militaire.

Que de résultats satisfaisants en ci-peu de temps, dans l’enraiement des maux et nids terroristes dans le pays. Du 10 janvier au 16 janvier 2022, l’armée malienne a pu neutraliser près d’une vingtaine de terroristes, détruire de nombreuses bases, et récupérer certains de leurs équipements. Sur la base d’un communiqué publié le 17 janvier, le chef d’Etat-major général des Armées a tenu à édifier la lanterne du public, au sujet de la prouesse des militaires au front. « Le chef d’Etat-major général des Armées du Mali porte à la connaissance de l’opinion que dans la continuité des opérations militaires, les Forces armées maliennes maintiennent la dynamique offensive de l’opération’’ KELETIGUI’’, en zones sud et au centre du pays contre les groupes armés qui adoptent l’évitement comme mode d’action ».Ainsi, les actions de renseignements, celles d’infiltrations et d’aéroterrestres se poursuivent depuis le denier communiqué, indique-t-on . Selon le chef d’Etat-major général, une frappe aérienne, récemment menée contre les ennemis de la paix au Mali a permis d’engranger une nouvelle victoire. Laquelle s’est soldée par la neutralisation des terroristes. « Le 10 janvier 2022, des frappes aériennes ont été menées par des FAMa, dans le secteur de Songo, dans le cercle de Bandiagara. Ces frappes ont occasionné la neutralisation de six(6) terroristes », indique-t-on. Deux(2) jours plus tard, soit en date du 12 janvier 2022, une opération d’envergure a permis la neutralisation d’autres ennemis du Mali. « Le 12 janvier 2022, les FAMa dans leurs offensives contre les groupes terroristes(GAT), ont procédé à des frappes aériennes dans les zones de Sama, de Sosso et de Logori, dans le cercle de Bankass ». Lesdites frappes ont abouti à la neutralisation de plusieurs terroristes, parmi lesquels figure le N°2 de la Katiba Macina, en la personne d’Ousmane Sidibé dit Bobala. Plusieurs autres responsables des groupes terroristes ont été également tués, explique-t-on dans le communiqué. Courant le 14 janvier, un accrochage a eu lieu entre les militaires et leurs adversaires terroristes, aux environs d’une localité appelée Alatona, dans la commune de Diabaly.

A cette même date, les militaires en patrouille ont pu réduire la force de nuisance des incriminés. Lors d’une patrouille de reconnaissance offensive de l’opération ‘’Keletigui’’, dans la zone sud, précisément dans la localité de Tiéré sise au niveau de la frontière du Burkina Faso, le pick-up portant l’immatriculation AG 6285 MD et quatre(4) motos ont pu être récupérés par l’armée. Au moment où les terroristes cherchaient à s’enfuir sous la puissance du feu des militaires, ajoute le chef d’Etat-major, quatre(4) ennemis ont été neutralisés. Dans la foulée, trois(3) éléments suspectés ont été interpellés. Aussi, le responsable militaire annonce que l’armée a procédé, le 15 janvier, à la destruction de deux(2) bases appartenant aux terroristes. Le bilan de cette opération fait un blessé, côté FAMa. Côté ennemi, le chef d’Etat-major se réjouit de la neutralisation de 9 terroristes, la récupération d’un(1) pick-up. Les terroristes neutralisés étaient tous équipés de 12,7.Parmi les outils interceptés et détruits figurent, entre autres : 1 tricycle, 57 téléphones portables, 1,5 tonnes d’engrais servant à la fabrication d’Engins explosifs improvisés(EEL).Dans ce communiqué, le chef d’Etat-major informe que cette zone servait de lieu pour les groupes armés, pour faire des harcèlements sur les populations. En date du 16 janvier, la riposte de l’armée face aux tris ennemis dans la zone de Tarabakoro-Akrodjiéta a permis de neutraliser 14 groupes armés. Sur lesquels figure Hadji Modibo Bah, un chef de base qui était fortement recherché par les services de la Sécurité d’Etat. Dans ce document, il ressort que ce dernier est impliqué dans plusieurs attaques dressées contre les populations. Grâce à l’opération en cours, neuf(9) présumés terroristes ont été interpellés. Aussi, les FAMa ont récupéré un pick-up, 4 motos, 6 PM et 2 fusils de chasse, ces derniers temps.

Mamadou Diarra   

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.