Pourparlers d’Alger II : LE CHEF DE LA MINUSMA SALUE DES DISCUSSIONS CONSTRUCTIVES

La séquence 1 d’Alger II consacrée à l’audition des parties de la société par la médiation vient de prendre fin. Rappelons  qu’elle aurait dû s’achever le 7 septembre pour laisser la place aux négociations entre le gouvernement et les groupes armés. Mais en raison de l’arrivée tardive d’une bonne partie de la délégation de la société civile invitée par la Coalition signataire de la Déclaration d’Alger (MNLA, HCUA et MAA tendance radicale) et les signataires de la Plateforme d’Alger (CPA, MAA tendance modérée et CMPFPR), les médiateurs avaient préféré ajouter un jour supplémentaire.

mnla azawad bandits jeunes rebelles armee touareg lutte manifestation

Au terme de cette séquence 1, le Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MINUSMA, Albert Koenders se dit encouragé par les discussions constructives et les recommandations faites par les représentants de la société civile et des communautés à Alger. « Les participants se sont non seulement entendus dans une large mesure sur les causes profondes et les défis multiformes de la crise malienne, mais ont aussi proposé des solutions concrètes pour y faire face. Les discussions ont eu lieu dans une atmosphère de respect mutuel animé par le désir collectif de résoudre efficacement la crise qui dure depuis trop longtemps. Il est important de rassurer tous les représentants que leurs recommandations continueront d’être dûment prises en considération tout au long des négociations, » a déclaré Albert Koenders dans un communiqué.

En sa qualité de co-médiateur, poursuit le communiqué, le Représentant spécial du Secrétaire général continue de travailler en étroite collaboration avec l’équipe de médiation dans le but de préparer le terrain pour le début des négociations directes entre le gouvernement et les mouvements armés.

« Il est rare d’assister à un niveau de consensus et de cohérence au sein de la communauté internationale tel que nous le rencontrons à Alger aujourd’hui. Toutes les parties prenantes maliennes ont une occasion unique de surmonter leurs divergences et de parvenir à un accord de paix durable. Je réitère donc mon appel à toutes les parties de rester attachées au dialogue, de proposer des solutions concrètes et tangibles et en même temps, d’assurer la sécurité sur le terrain en vue de parvenir à une conclusion satisfaisante des négociations de façon opportune et constructive », a conclu Koenders.

source : essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.