Pour avoir repoussé les assaillants armés lors de l’attaque des postes de contrôle de Bougouni Zantiébougou : Des agents de la Direction du renseignement et des enquêtes douanières félicités par Mahamet Doucara

Trois agents de la Direction du renseignement et des enquêtes douanières sous le leadership de Amadou Sanogo viennent de recevoir les félicitations du directeur général des douanes, Mahamet Doucara, pour leur bravoure et courage lors de l’attaque du poste de contrôle de Bougouni et Zantiébougou par des hommes armés non identifiés, le 30 mai dernier. Ce qui a permis de récupérer des effets militaires. 

Le directeur général des douanes, l’Inspecteur général Mahamet Doucara, vient d’adresser une lettre de félicitations au directeur du Renseignement et des Enquêtes douanières, Amadou Sanogo. Il s’agit de féliciter et d’encourager trois de ses agents qui ont fait preuve de bravoure et de courage lors de l’attaque par les hommes armés non identifiés du Poste de contrôle de Bougouni et Zantiébougou, dans la nuit du 30 mai dernier aux environs de 3 h 30 du matin. Ils ont pour noms : Bouréima Traoré, Malal Diabaté et Naman Yacouba Kéïta, tous des contrôleurs des douanes.

Lors de cette opération, précise Mahamet Doucara, les agents déployés dans le cadre de la mission nationale de lutte contre la fraude et la criminalité transnationale ont fait preuve de courage et d’abnégation. “En effet, leur intervention en collaboration avec les agents des Eaux et Forêts a été déterminante pour repousser les assaillants armés et a permis de récupérer des effets militaires dont une arme de guerre PM, des munitions, 7 chargeurs et 2 pièces d’identité.

Je vous encourage dans cette voie afin de préserver la vie et la sécurité des populations partout où le devoir vous appelle”, a souligné le directeur général des douanes, Mahamet Doucara, dans sa lettre de félicitations en date du 1er juin 2021.

Notons que la Direction du renseignement et des enquêtes douanières, sous la houlette de Amadou Sanogo, n’en est pas à sa première prouesse. Tout récemment, elle a procédé à la saisie record de plus de 3 tonnes de résine de cannabis dont la valeur marchande est estimée à près de 5 milliards de nos francs.

Selon le contrôleur des douanes, Salif Traoré, chef de patrouille des enquêtes douanières, tout est parti d’une information faisant état d’un déchargement frauduleux dans un quartier périphérique de Bamako appelé Djicoroni Koura derrière Sébénicoro. “Nous nous sommes transportés sur les lieux, au début le fils du propriétaire du magasin ne voulait pas reconnaitre les faits, mais sur notre insistance il a ouvert le magasin. A l’intérieur, il y avait des accessoires pour climatiseurs avec des petits sacs de 35 kilos qu’il présentait au début comme du petit cola. Mais la manière dont la marchandise était emballée nous a poussé à en savoir davantage”, a expliqué le chef de patrouille. Avant d’ajouter que lorsqu’ils ont insisté pour y voir claire, il est revenu à la charge en expliquant que c’est du tabac pour chicha. “Malgré tout nous avons cherché à en savoir plus et après les tests nous sommes rendu compte que c’est de la résine de cannabis”, a poursuivi le chef de patrouille.

Le directeur du Renseignement et des enquêtes douanières, Amadou Sanogo, de préciser que le kilo de cette drogue coute 1 318 000 Fcfa. Ce qui fait en tout une valeur marchande 4 milliards 900 millions Fcfa pour les trois tonnes. Il a salué le professionnalisme, le courage et la ténacité de ses agents ayant été l’objet de plusieurs diversions sur le terrain lors de l’opération.

S’agissant de la provenance du produit, le directeur du Renseignement et des enquêtes douanières de poursuivre que les enquêtes continuent. Cependant, il s’est réjoui du fait qu’en plus du produit, ces agents ont pu mettre la main sur le délinquant en question qui avait pu s’échapper un moment.

Le directeur du renseignement et des enquêtes douanières Amadou Sanogo a profité de cette occasion pour lancer un message de collaboration à la population car sans information c’est très difficile d’opérer des saisies du genre dans un dépôt. Il a invité ses agents à plus de courage. “Courant 2019 -2020, nous avons perdu des agents, cela ne doit pas les décourager dans leur mission de protection de la santé des populations. Cette mission ils doivent la mener”, a-t-il souligné.

  El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui-Mal
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *