Oumar Mariko défend le chef de l’ex junte : « L’arrestation du général Amadou Haya Sanogo est illégale… »

Oumar Mariko et certaines têtes brûlées comme Me Gakou ou encore Younouss Hamèye Dicko, ont été les premiers à applaudir le coup d’Etat du 22 mars 2012. Ainsi, à la faveur d’une conférence de presse tenue le samedi 1er mars 2013 à la maison de la presse, Oumar Mariko a dénoncé ce qu’il appelle ‘’l’instrumentalisation de la justice par rapport à l’arrestation du général Amadou Haya Sanogo et autres’’. Selon lui,  cette arrestation est une remise en cause du coup d’Etat du 22 mars 2012.

oumar mariko intedit visa sejour sadi radio kaira

 

« Nous avons applaudi le coup d’Etat du 22 mars 2012, puisque c’était opportun de le faire et ça été très salutaire », a déclaré d’entrée de jeu Oumar Mariko. Avant d’ajouter : « Pour mettre en cause ce coup d’Etat opportun et salutaire, nous assistons à l’arrestation du général Amadou Haya Sanogo et autres militaires ». Leur arrestation, poursuit-il, est illégale et irréfléchie. Pis, selon l’élu de Kolondiéba, c’est une instrumentalisation de la justice et de la manipulation du droit. « C’est tout sauf de la justice et du droit. Et c’est politiquement irréfléchi. Je m’arrête là et je suis en train de préparé d’ailleurs une conférence sur ce sujet », a-t-il souligné.

Aliou Touré

 

SOURCE: Le Matin
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *