Ouenkoro et les atrocités : Motion et pressions sur le Maire

Le maire Harouna SANKARE, ancien candidat à l’élection présidentielle, connaît des moments difficiles tant du côté de ses populations qui souffrent que du côté du pouvoir qui tenterait de l’étouffer et le réduire au silence.

D’après nos sources à Koulouba, il aurait été rappelé à l’ordre hier 02 juillet 2019 par le cabinet du président. Ibrahim boubacar Keita lui aurait ordonné d’observer plus de retenue et qu’il se taise face aux exactions des groupes armés sur les ressortissants de sa commune sous peine de sanctions immédiate.

C’est une menace de sanction qui planerait sur la tête du maire de Ouenkoro dont la localité a enregistré plus d’une vingtaine de morts. Pour IBK et son régime, le maire Harouna SANGARE discréditerait l’armée malienne et la République à travers ses publications sur les réseaux sociaux et interviews accordées aux médias. 

Il y’a quelques jours, un groupe de candidats, parmi lesquels Harouna Sangare, avaient déclaré qu’ils suspendaient leurs activités au sein de l’EPM. Mais aussitôt, suite à dés pressions politiques, certains étaient revenus sur leur déclaration portée par Yeah Samake.

L’homme va-t-il craindre les recriminations et se taire sur les sombres attaques qui sévissent au centre? Son 3ème adjoint a d’ailleurs été enlevé le 21 Juin dernier aux environs de 15h à Ouenkoro.

Source: figaromali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *