Opération Barkhane. Emmanuel Macron annonce la mort de 33 « terroristes » au Mali

Emmanuel Macron a annoncé, ce samedi 21 décembre 2019, que trente-trois terroristes avaient été neutralisés en début de journée par l’opération Barkhane dans la région de Mopti, au centre du Mali. Selon le président français, un terroriste a été fait prisonnier tandis que deux gendarmes maliens ont été libérés.

 

Emmanuel Macron s’exprimait à l’occasion d’une conférence devant la communauté française d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire, où il est en visite officielle.

L’opération se poursuit, un drone Reaper engagé

L’État-major des Armées (EMA) a par la suite confirmé que 33 combattants de groupes terroristes armés avaient été tués par Barkhane, précisant que l’opération était toujours en cours.

L’EMA a ajouté qu’il s’agissait d’une opération d’opportunité dans la nuit du 20 au 21 décembre, dans la forêt de Ouagadou, près de la frontière avec la Mauritanie, à 150 kilomètres au nord-ouest de la ville de Mopti, une zone d’action de la Katiba Macina, groupe lié à Al Qaïda.

La cible était un regroupement de combattants dans une zone très boisée, a encore dit l’EMA, précisant que l’opération, guidée par un drone Reaper, a impliqué des dizaines de commandos héliportés appuyés par des hélicoptères Tigre

SourceOuest France

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *