OPÉRATION BARKHANE: DÉCÈS DU CAPORAL-CHEF MAXIME BISCO SUR LE THÉÂTRE DES OPÉRATIONS AU SUD-EST DE N’DAKI DANS LA RÉGION DE GOSSI

Le caporal-chef Maxime Bisco du 7ème bataillon de chasseurs alpins de Verces et de l’opération Barkhane, est décédé, le vendredi 24 septembre 2021, au cours d’une opération de reconnaissance et de harcèlement. Cette opération au cours de laquelle le caporal-chef a été touché par un tireur embusqué fut  conduite par la force Barkhane dans le gourma Malien, au Sud-Est de N’daki, dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso.

Dans un communiqué de presse de l’état-major des armées françaises, datant du vendredi 24 septembre 2021, la nouvelle de la disparition du caporal-chef maxime Bisco, qui s’était « à plusieurs reprises brillamment illustré lors de ses précédents engagements au mali, particulièrement lors de l’opération aconit, en juin 2019» , a été rendue publique.

Selon le communiqué, c’est dans la matinée du vendredi 24 septembre dernier, qu’une patrouille de (…)

ALIMA SOW

Source: NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *