Nouveaux mouvements des combats du GATIA : Nouvelles tensions entre la Minusma et la Plateforme

Dans un communiqué publié hier, la Minusma s’est félicitée du retrait effectué hier par des éléments de la Plateforme d’Anefis et de ses environs, s’est dite profondément préoccupée par de nouveaux mouvements de la Plateforme observés plus au nord, en direction d’Aguelhok, ainsi que des mouvements de la Coordination au nord-ouest de Goundam. Des informations démenties par la Plateforme qui rappelle que « lemouvement s’est retiré d’Anefis pour se positionner dans des villages où ses troupes ont toujours été présentes ».

rebelle touareg mnla cma gatia combat azawad nord mali kidal desert

« La Minusma se félicite du retrait effectué hier par des éléments de la Plateforme d’Anefis et de ses environs. La Minusma conservera jusqu’à nouvel ordre ses positions autour d’Anefis afin de surveiller la situation sur place et d’assurer la protection des populations », a déclaré hier l’organisation onusienne dans un communiqué.

Elle ajoute que « cependant, elle est profondément préoccupée par de nouveaux mouvements de la Plateforme observés plus au nord, en direction d’Aguelhok, ainsi que des mouvements de la Coordination au nord-ouest de Goundam. La Minusma rappelle que chaque déplacement effectué par un groupe en dehors de ses positions va à l’encontre de leurs engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paix ».

Aussi, la Minusma « condamne toute violation de l’accord de cessez-le feu et demande à tous les signataires de se retirer immédiatement vers les positions qu’elles occupaient le 20 juin 2015 ». Tout en rappelant qu’ « un retour aux positions préalables est indispensable pour rétablir la confiance afin de permettre au Gouvernement et aux parties maliennes concernées de mettre en œuvre cet Accord, et de traduire dans les faits les dividendes de la paix ».

Le représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Minusma, Mongi Hamdi, a rappelé «  aux signataires la nécessité de respecter la lettre et l’esprit de l’Accord de paix. La Minusma demeure prête à poursuivre la mise en œuvre de son Mandat, en apportant tout le soutien nécessaire à la consolidation du processus de paix et en accompagnant les efforts du Gouvernement malien à cet effet ».

Pourtant, les responsables de la Plateforme rejettent en bloc ces allégations. Ils affirment que le mouvement s’est retiré d’Anefis pour se positionner dans des villages où ses troupes ont toujours été présentes. Pour eux, « il faut avancer dans la mise en œuvre de l’accord en procédant rapidement à la démobilisation et au désarmement ». Sur les antennes de Studio Tamani, le député Mohamed Ould Mettaly, un des responsables de la Plateforme, soutient qu’« effectivement le retrait de la Plateforme est définitif au niveau d’Anefis .Là où nous avons toujours été, c’est à Inaharaq. Elle n’est pas loin de El Khalid, mais nous avons toujours été dans cette zone depuis le début de la crise jusqu’à maintenant. Si aujourd’hui les médias peuvent nous aider à faire comprendre cette situation à la communauté internationale. Je propose qu’on mette en place une mission indépendante pour aller voir la localité d’In-halil et comprendre quelles sont les populations qui y vivent ? Les garages et les maisons appartiennent à qui ? C’est une localité arbitrairement occupée par la CMA aujourd’hui ».

Il rappelle que « bien avant! Depuis le début de la crise. Quand on dit qu’on se retire d’Anefis, après où est-ce qu’on va aller ? Et le reste ? Kidal n’est pas pour la CMA, Gao n’appartient pas à la Plateforme non plus. Les gens bougent. Vous pouvez avoir une base quelque part, mais tu ne peux pas prétendre maîtriser toute la zone pour toi seul ». La tension reste toujours vive sur le terrain et aussi entre la Plateforme et la Minusma.

Nabi

source :  L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *