Niger : Barkhane annonce la mort de 15 éléments de l’EIGS suite à une opération conjointe

Les faits se sont produits dans la nuit du 27 décembre, près du village de Tongo Tongo, dans la région de Tilabéri, frontalière au Mali. Les Forces armées nigériennes et soldats français de Barkhane ont mené une opération conjointe contre un groupe soupçonné d’abriter des éléments de l’Etat Islamique au Grand Sahara. Ce raid a été marqué par des frappes aériennes combinées avec des troupes au sol. Une action qui fait suite à la prise par ces militaires des différentes positions détenues par ses présumés djihadistes avant de conduire une fouille complète de toute la zone pendant les 48h qui ont suivi.

Le bilan fait état d’une quinzaine d’éléments de l’Etat Islamique au Grand Sahara abattus. Une vingtaine de motos ont été récupérées. 26 armes individuelles et collectives notamment des mitrailleuses, ainsi que des munitions, ont également été saisies

Cette opération intervient près d’une semaine après celle menée uniquement par les soldats de Barkhane dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 décembre dernier, dans la région de Ménaka frontalière avec le Niger. En plus des six terroristes abattus, des équipements militaires américains abandonnés lors de l’embuscade d’octobre 2017, ont été saisies.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *