Mouvement armée et Processus de la paix au Mali : Les 300 combattants du MDP déposent leurs valises à la Plateforme

Le Processus de paix et de réconciliation est en marche avec l’adhésion des combattants du Mouvement pour la Défense de la Patrie (MDP) du Delta central, du Seno et du Haïré à la Plateforme, l’un des mouvements signataires de l’accord d’Alger. L’information a été donnée le 25 juin 2016 à la Maison des Ainés de Bamako.

maitre harouna toureh plate forme mali gatia

La cérémonie était parrainée par le président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), l’Imam Mahamoud Dicko, en présence de Me Harouna Toureh, porte-parole de la Plateforme ; d’Abderrahmane Niang, représentant du collectif des élus de Mopti ; du représentant du maire de la commune IV du District de Bamako, Issa Sidibé et d’Hama Founé Diallo, Combattant du MDP.

Le représentant du maire de la commune IV du District de Bamako, Issa Sidibé, soutient que cette adhésion est historique, mais aussi pleine de signification pour la défense de la patrie. « Notre islam est spirituel libre et responsable et notre peuple est pacifique. Le Mali est un pays qui a réussi a intégrer toutes les communautés dans le respect de sa diversité. Nous devons aujourd’hui ensemble véhiculer un message de paix, de tolérance et surtout prônant les valeurs de l’islam.

La tolérance est la signification par excellence, meilleure aboutissement de l’éducation de la tolérance. On peut dire aujourd’hui que l’accord de paix est en  marche » a-t-il souligné. Pour sa part, le représentant du collectif des élus de Mopti, Abderrahmane Niang, a rappelé que ce mouvement a été créé il y a deux ans. « Aujourd’hui, le choix de la Plateforme ne vient pas de nous, c’est les combattants eux-mêmes qui ont choisi de rejoindre la Plateforme. Ces combattants ont compris que la région de Mopti est victime de la rébellion » a-t-il ajouté.

Quant au représentant des combattants du MDP, Hama Founé Diallo, il a révélé ceci « Nous avons pris des armes pour sécuriser la communauté peule, assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Nous avons constaté que depuis des dizaines d’années, les peulhs sont les premières victimes chaque fois qu’il y a eu conflit au Mali ». Il en appel à l’Etat de prendre toute sa responsabilité, afin de sécuriser les personnes et de leurs biens et surtout la communauté peule dans la région de Mopti.

Prenant la parole, le porte-parole de la Plateforme, Me Harouna Toureh, a déclaré ceci « Nous avons décidé de défendre l’Etat dans toutes ses formes. Pour cela nous invitons  les nouveaux membres de la Plateforme au respect des institutions de la république du Mali. Sachez que nous sommes fiers de recevoir la communauté peule au sein de la Plateforme ». a-t-il déclaré. Notons que le Mouvement pour la Défense de la Patrie compte plus de 300 combattants.

Moisé

Source: La Mutation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *