Mme Touré Lobbo Traoré lors de la réception offerte à la 43e promotion feu général Att de l’Emia : “Merci au colonel Assimi Goïta pour ce bel hommage au président ATT”

“Vous avez choisi un parrain qui laisse à la postérité l’image d’un soldat patriote, d’un homme humble, patient et persévérant”

Mme Touré Lobbo Traoré, épouse de Feu le général Amadou Toumani Touré, a offert, lundi 5 juillet dernier, une réception à la 43e promotion de l’Ecole militaire interarmes (Emia) qui porte le nom de son défunt époux. Elle a saisi cette belle occasion pour adresser ses sincères remerciements au colonel Assimi Goïta, président de la Transition, chef de l’Etat, chef suprême des armées, pour avoir rendu un bel hommage au président ATT, vendredi 2 juillet, lors de la cérémonie de baptême, à la place d’armes du Centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro.

Quelques jours seulement après la cérémonie de baptême de la 43e promotion Feu le général d’armée Amadou Toumani Touré de l’Ecole militaire interarmes (Emia), Mme Touré Lobbo Traoré a offert, lundi 5 juillet dernier, une réception aux 63 élèves officiers. Cette cérémonie très modeste s’est déroulée au domicile d’ATT à l’ACI, dans une atmosphère très cordiale et fraternelle entre une maman et ses enfants.

Pour la circonstance, l’épouse du parrain, Touré Lobbo Traoré, avait à ses côtés les proches de feu ATT à l’image de Seydou Cissouma, Dr. Badara Alou Macalou (ancien ministre), le doyen Madou Diarra (journaliste et ami fidèle d’ATT)… Sans oublier les frères de Lobbo. Les 63 élèves officiers étaient très heureux et fiers d’être reçus par la veuve de leur parrain pour une telle réception. Devant Mme Touré Lobbo, ils ont promis de relever le défi pour honorer ATT.

“Bienvenue au domicile de votre parrain, Feu le général Amadou Toumani Touré où j’ai l’honneur et le plaisir de vous accueillir au nom de toute la famille. Nous nous retrouvons, trois jours après la belle cérémonie de baptême de promotion organisée à Koulikoro.

Merci au président de la Transition, chef de l’Etat, le colonel Assimi Goïta, pour ce bel hommage au président ATT qui nous a quittés subitement le 10 novembre 2020″, a souligné Mme Touré Lobbo Traoré avec beaucoup d’émotion, avant d’adresser ses sincères remerciements à l’encadrement de l’Ecole militaire interarmes pour la qualité de la formation reçue par les jeunes officiers destinés à la relève.

“Vous avez choisi un parrain qui laisse à la postérité l’image d’un soldat patriote pénétré d’un sens profond du devoir, d’un homme humble, patient et persévérant. A vous, jeunes officiers, je veux que vous vous sentiez toutes et tous désormais comme des membres à part entière de la famille Touré”, a-t-elle précisé.

Mme Touré Lobbo Traoré a saisi cette opportunité pour faire un clin d’œil aux quatre femmes de la promotion, notamment au major, le sous-lieutenant Véronique Dakouo. “Quel magnifique symbole que le major de la promotion soit une femme quand on sait l’engagement du président Amadou Toumani Touré pour l’équité du genre”, s’est-elle exclamée.

La réception a été marquée par la photo de famille entre Mme Lobbo Traoré et les élèves officiers afin d’immortaliser l’événement.

L’un des temps forts aura été aussi la remise de deux grandes photos de famille prises lors de la cérémonie de baptême, le vendredi 2 juillet, à Koulikoro avec le colonel Assimi Goïta, président de la Transition.

                   El Hadj A.B.HAIDARA

Sous-lieutenant Véronique Dakouo, major de la 43e promotion de l’Emia :

“Notre parrain Feu le général d’armée Amadou Toumani Touré est un modèle, un exemple à imiter”

“Nous avons promis à Lobbo de travailler comme ATT, à porter le Mali dans notre cœur et à le défendre avec vaillance”

Touré Lobbo Traoré et Véronique DAKOUO

 

Major de la 43e promotion de l’Ecole militaire interarmes (Emia) Feu Général d’armée Amadou Toumani Touré parmi les 63 officiers, le sous-lieutenant Véronique Dakouo nous a accordé une interview exclusive dans laquelle elle évoque son parcours. Selon elle, les officiers de la 43e promotion de l’Emia sont fiers d’avoir comme parrain Feu ATT, qui est un modèle et un exemple à imiter.

 Aujourd’hui-Mali : Qui est Véronique Dakouo ?

Véronique Dakouo : Je suis une malienne de mère et de père,  née à Touba dans le cercle de Tomininian.

Quel est votre parcours ?

Pour parler de mon cursus scolaire, j’ai fréquenté le premier cycle de l’école privée catholique de mon village Touba de 1998 à 2004. Puis le second cycle de Dobwo dirigé par la Congrégation des frères du Sacré-Cœur.Après l’obtention du diplôme d’études fondamentales (DEF) en 2007, je suis venue à Bamako où j’ai fréquenté le lycée Soundiata Kéïta de Baco-Djicoroni ACI de 2007 à 2010.

Après l’obtention de mon bac, série sciences humaines (SHT), je suis allée à l’Institut universitaire de gestion (IUG), filière hôtellerie-tourisme, un parcours sanctionné par une licence en 2013. C’est vers la fin de cette formation que je me suis présentée au concours d’entrée à l’Ecole des sous-officiers de Banankoro(ESO).

Après mon admission à ce concours, ma formation de militaire venait de commencer. Après la formation de l’ESO de 2013 à 2015, j’ai été affectée à la Garde Nationale, de là j’ai été affectée au Groupement du maintien de l’ordre (GMO) où j’ai servi jusqu’à mon admission au concours d’entrée à l’Emia pour poursuivre à Koulikoro avec la sortie de la 43e promotion feu Général d’armée Amadou Toumani Touré.

Quel sentiment cela vous donne d’être le major de la 43e promotion ?

C’est un sentiment de joie d’avoir franchi une étape importante dans le cadre de la formation militaire.

Vous dédiez ce titre à qui ?

Je dédie plutôt cette victoire  à ma mère ainsi qu’à toutes les femmes du Mali, militaires ou civiles. Je me souviens quand j’ai dit à ma sœur que je voulais être en uniforme, elle s’est écriée que c’était une mission impossible pour moi compte tenu de ma silhouette assez fine. Elle disait que je ne pouvais pas supporter les périples de la formation..

Que signifie pour vous le parrain de votre promotion ?

Le parrain de la 43e promotion, Feu le général d’armée Amadou Toumani Touré est un modèle, un exemple à imiter. Notre promotion a eu la chance et le privilège d’avoir un parrain dont le Mali entier est fier. Notre promotion est vraiment contente de cela.

Quelle appréciation faites-vous d’être reçue par l’épouse du général ATT ?

Tous les officiers de la 43e promotion de l’Emia ont été reçus par l’épouse du Feu Président ATT, Mme Lobbo Touré. C’est un honneur, une fierté pour nous et une marque d’estime à l’endroit de la 43e promotion. Nous lui avons promis de travailler comme ATT, à porter vraiment le Mali dans notre cœur et à le défendre avec vaillance.

Quelles sont vos ambitions pour le Mali après ce diplôme ?

Mon désir le plus ferme, c’est de servir, de travailler à la grandeur de mon pays. La situation actuelle de notre pays me préoccupe beaucoup. Et j’ose espérer que notre pays trouvera la paix, la stabilité et la sécurité que nous attendons tous avec impatience.

Quel message avez-vous à lancer à l’endroit du personnel féminin au sein des Forces armées et de sécurité ?

Chacune de mes consœurs des Forces armées et sécurité sait pourquoi elle est dans l’armée et dans les forces de sécurité. Mon appel est une invitation à plus d’abnégation, de dévouement et de courage pour servir valablement et dignement notre pays.

Comment avez-vous décidé de faire carrière dans ce domaine ?

Dans la société traditionnelle, une famille qui n’a que des filles est sujette à beaucoup de critiques. Ma famille n’a eu que des filles, au nombre de dix (10). Sur les 10 sept (7) sont en vie et trois (3) sont décédées. Ma mère s’en plaignait et mon père la consolait en lui disant un enfant égal un enfant. J’ai voulu, comme on le dit en terme authentique au Bwatun “essuyer les larmes de mes parents” en cherchant par tous les moyens à leur faire honneur et que sans garçon de notre mère, nous les filles pouvions faire autant que des garçons.                                                         Réalisé par El Hadj A.B. HAIDARA

43E PROMOTION FeuATT DE L’EMIA :

Qui sont les quatre qui constituent le personnel féminin ?

En tout et pour tout, le Centre d’instruction Boubacar Sada Sy a servi de cadre à la cérémonie de sortie de 113 officiers en fin de formation dont 63 issus de la 43e promotion Feu le général d’armée Amadou Toumani Touré de l’Ecole militaire interarmes (Emia) et 50 du Cycle Spécial.

Sur les 63 élèves officiers de la 43e de la promotion de l’Emia figurent seulement quatre comme personnel féminin dont le major, le sous-lieutenant Véronique Dakouo. Les trois autres dames sont : les sous-lieutenants Bintou F. Diarra, Bouchira Wallet Mohamed et Kadiatou M. Konaté. Ces braves femmes font aujourd’hui la fierté au sein des Forces armées et de sécurité. Elles sont déterminées et engagées à servir la patrie.

                                                                                            

El Hadj A.B. H

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.