Mba fô piyan : Armée malienne : En attendant l’heure de la gloire !

Le 22 septembre est la date de l’indépendance de notre pays. Il est mis à profit pour procéder à une revue des troupes. Egalement, c’est l’occasion des décorations et de réduction ou d’abandon des peines. Il est surtout le jour de réflexions qui doit nous permettre une remise en cause pour mieux faire, pour avancer.

armee-malienne-force-speciale-securite-soldat-militaire-combat-embuscade-fama

Fêter dans la sobriété, le 22 septembre 2016 a permis au peuple malien de se faire une idée de son ARMEE. Sans démagogie aucune, elle se reconstruit. La vraie réforme est engagée, elle doit être effective jusque dans les tréfonds. Pour que l’heure de la gloire sonne de nouveau pour ce vaillant peuple.

A cet effet, sans complaisance, il faut procéder d’abord à un nettoyage. Ensuite, tenir le langage de la vérité et enfin procéder à un «vrai» recrutement par les vrais acteurs sans interférence. Ceci semble être désormais un acquis. Pour preuve, même le pas cadencé de nos hommes en uniforme a changé, il est maintenant plus vif. Les tenues uniformes sont aujourd’hui correctes et enviées. En déliquescence, notre ARMEE devient de plus en plus une fierté et se professionnalise.

En tout état de cause, l’heure n’est plus au copinage, à la corruption et au népotisme dans les recrutements. Mais, il s’agit de choisir des hommes capables de redorer le blason du Mali, de lui offrir une nouvelle image pour retrouver notre souveraineté nationale et internationale.

Boubacar DABO

Source : Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *