Marché des manuels scolaires de 1 milliard 300 millions de FCFA : Un autre scandale du gouvernement de la transition

Décidément les autorités de la transition sont impliquées dans des scandales. Après l’affaire de l’attribution de la 3ème licence de téléphonie mobile, le marché de l’achat de véhicules  pour le compte de l’armée malienne pour 8,9 milliards de FCFA et celui de l’achat de véhicules pour la Présidence et la Primature pour 2,2 milliards de FCFA, une autre affaire risque d’éclater dans les jours à venir. Il s’agit du marché des manuels scolaires au niveau du ministère de l’Education, de  l’Alphabétisation  et  de la promotion des langues nationales. bocar moussa diarra

Ce marché pour la confection des manuels scolaires d’un montant global de près de 1 milliard 300 millions de FCFA est entièrement financé par les Pays-Bas, un partenaire important du Mali. Il avait été arrêté depuis le coup d’Etat du 22 mars 2012.  Raison pour laquelle, il était attendu par tous les éditeurs de la place. Malheureusement, ils ont été très déçus quand la cellule des manuels scolaires du ministère de l’Education, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales a attribué 80% du marché, soit 800 millions de FCFA, à un proche du parti (US-RDA) du ministre Moussa Bocar Diarra, selon nos informations. Les 20% du marché seront distribués entre les autres éditeurs. Ces derniers qualifient cet état de fait d’injuste et ne cessent d’accuser le ministre Moussa Bocar Diarra d’être le premier responsable de cette affaire. Selon nos informations, certains éditeurs sont prêts à porter plainte contre le département qu’ils accusent d’avoir attribué lesdits marchés à des structures créées de toute pièce.
Alou B. HAIDARA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *