Mali : Un militaire au front du camp de TESSI a dit:

Ceux qui se moquent de nous parceque le camp a été attaqué et il a eu des pertes de notre côté, vous devez savoir qu’on va mourrir en nous défendant et nous sommes fiers d’être Malien.Le Mali est à nous, on doit le liberer et le protéger.
On a réculé certe mais c’est pour des raisons.
C’est une zone entre le Niger et le Burkina faso la route nommé RN43 mène à TESSI et à coté il y a le Adouf(un fleuve du desert) un fleuve qui est comme une couverture avec une grande vision depuis Tessi.
Pour toute personne ayant des équipements que nous avons vu avec ces terroristes, il était impossible de passer par la RN17 en passant par Tassiga, ou Fafa, ou ankoum, ou ouatagouna, pour nous avoir, le fleuve Niger allait être un obstacle et on allait avoir des informations sur eux avant leur arrivée.
De la zone de sékiraoey au Niger jusqu’à la zone de ouanzerbé aussi au Niger, pour arriver au Mali par ce chemin, vous n’avez que le desert, rien que du desert montagneux.
De la zone de tambao au burkina jusqu’à la zone de kacham ouest et tin-Akoff pour atteindre le Mali aussi il n’y a que du desert.
Ils ont commencé à lancer les obus dépuis des distances et ils fonçaient à une vitesse incroyable sur le sable. Des 2 côtés .
Depuis derrière Adouf et l’autre côté, il pleuvait des obus.
Nous avons combattu comme il le faut quand on les a vu venir, malgré qu’ils étaient trop nombreux,
nous avons combattu, il y a même des frères malgré qu’ils étaient entrain de mourrir, ils ont prononcé n’abandonné jamais, et ça nous donnaient la force et la fierté de porter la tenue militaire, ils étaient trop nombreux et soyez sûre d’une chose, je jure sur le saint Coran qu’ils étaient pas juste des djihadistes, nous avons vu plus 600 véhicules lourdement armées.
Le camp est isolé dans le grand désert entre Niger et Burkina faso, ces 2 pays n’appratiennent pas au Mali, ceux qui se prépare hors du Mali, surtout vers une frontière, on peut rien faire.Nous avons des droits sur nos terres seulement.
Quand ils ont commencé à lancer les obus, c’était comme la pluie, on savait pas où aller .
Ça venait de notre “Est et de notre ouest”, notre seul issue de secours , était de réplier vers la route qui mène à Ansogo la RN47
Je ne confirme pas mais verifier bien si la France n’a pas aider ces gens à nous attaquer, leur position au Niger, comment tous ces pick-up peuvent quitter vers le Niger pour venir vers nous ?
Nous allons réprendre notre camp, la terre du Mali nous appartient, et tous les frères qui sont restés, sont morts les armes à la main. Nous allons rétourner labas et récupérer nos corps puis notre camp.
Tous ceux qui se moquent sur les réseaux sociaux ou encore du Maliba soyez sur d’une chose, on lâchera pas! C’est pas dans notre tête de révenir à la maison sans gagné ce combat, on va mourir en essayant. Le Mali sera libre ou on va tous y rester. C’est notre devise
Je jure encore sur le coran, ils n’ont pas préparer cette attaque sur le territoire Malien, il y a des mains lourdes derrière, c’est comme si ils venaient récuperer un pays.
On était pas nombreux durant tous les heures de combats, nous sommes rester et on a éliminé beaucoup, on a réculé parceque c’était nécessaire et il le fallait .
Nous allons répartir inchalla que tous les Maliens prient pour nous .
Chers frères et soeurs du Niger, ne laisser pas ces occidentaux planifiés les choses chez vous, ils sont complices avec ces terroristes
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.