Mali : Remplacer la France par la Russie, une posture réaliste ?

Dans la plupart des manifestations organisées contre la présence des troupes françaises au Mali, des citoyens ne cessent pas de demander l’intervention russe. De plus en plus nombreux, ces manifestants jugent le bilan des forces de Barkhane insuffisant. La question qu’il faut se poser, c’est de demander si remplacer la France par la Russie  est une posture réaliste de nos jours.   

En termes de partenaire « sûr et sérieux », bon nombre de Maliens croient fermement que la Russie pourra certainement répondre aux aspirations du peuple. Ils le disent, tant par des petits regroupements ‘’grins’’ que dans des grandes rencontres (manifestations).En contrastes avec toute présence militaire française, moult Maliens confient que les 8 ans de présence de la force  Barkhane n’ont pas  pu apporter grand-chose. En dépit de la présence massive de ces troupes, les Maliens trouvent que  l’hydre du terrorisme poursuit son chemin. Par conséquent, le Mali et d’autres pays du sahel (Burkina Faso, Niger) demeurent submergés dans une crise sécuritaire incommensurable. Une situation sécuritaire due, selon bon nombre de Maliens, à la  chute du régime de Mouammar Kadhafi. De l’espoir au désespoir, ces citoyens passent alors le clair de leur temps à dénoncer la politique africaine de la France au Mali et dans les pays sahéliens. Comme témoignent les différentes manifestations du pays, le bilan obtenu par ces militaires français au Mali continue d’être désapprécié par pas mal d’associations politiques et de la société civile. À titre de précisions, il va de soi que nous prenions l’exemple sur les dernières manifestations qui ont eu lieu le 25 juin dernier  à Bamako, capitale du Mali, et à Sikasso, une région du pays. Au cours de chacune de ces manifestations, les citoyens lambda plaidaient pour le départ de la France du Mali au profit d’une intervention russe. D’après eux, « seule la Russie peut tirer le Mali de cette situation » qui n’a que trop duré. Parmi ces associations qui requièrent la rescousse de la Russie, figure le mouvement « Yèrèwolo debout sur les remparts ».

Selon Pape Diallo, membre dudit mouvement, « le bilan de Barkhane est catastrophique pour la simple raison qu’elle a tué plus de civils chez nous que de terroristes ». Vu le mode opératoire de la Russie dans les nations où elle intervient, ce dernier estime que  la coopération entre le Mali et  la Russie sera d’un avantage capital pour les Maliens. Avec un partenariat bien scellé, Pape Diallo se dit persuadé que la Russie pourra doter le Mali des avions de combat et beaucoup d’autres armements de guerre utilisables contre les terroristes.

Mamadou Diarra est détenteur de licence en Sociologie politique à la Faculté des Sciences administratives et politiques. Selon lui, « malgré la présence de la force Barkhane au Nord, le problème du terrorisme persiste. Ce qui laisse voir que le bilan est assez mitigé sur toute la ligne. »

Remplacer la France par la Russie, une posture réaliste au Mali ?

La consternation de la situation devient de plus en plus inquiétante. Quant aux peuples déçus, c’est-à-dire les Maliens, ils regrettent  l’expansion des menaces terroristes au centre du pays. Laquelle expansion fait que le pays entier  assiste à un contexte sécuritaire transformé en conflit intercommunautaire. Au Sud-Est du Mali, des attaques sporadiques continuent d’être  enregistrées ces dernières années. Le paradoxe est que les soldats français venus pour  aider le Mali à buter l’ennemi hors du pays ont aussi montré leurs limites. Voici la thèse défendue par pas mal de Maliens, au sujet  de la présence des militaires d’Emmanuel Macron, président de la République française. Même si des débats se font autour de l’intervention russe au Mali, cette puissance est vue  comme le pays qui  possède  une  baguette magique capable de  mettre un terme à la crise multiforme malienne. Cette nouvelle vision ou  posture des Maliens, elle devient plus que factuelle. Sur la question, Mamadou Diarra, un analyste politique  a donné ses impressions. Pour lui, «  Cette posture de rejet de la France au profit de la Russie est peu réaliste, car tout comme la France, la Russie aussi défendra ses intérêts sur le territoire malien. ».Mais suivant la plus part des déclarations émanant des mouvements et associations qui ont récemment manifesté, il demeure succinct que « Cette posture est très réaliste et opportune. Remplacer la France par la Russie est, selon eux, une posture  nécessaire et logique dans la mesure où la Russie est attachée à des valeurs de souveraineté des différents Etats ».Ces mouvements et associations attestent que la Russie  a toujours protégé ses partenaires contre les forces du mal, et  « n’a jamais soutenu la rébellion contre un Etat central ».

Ibrahim Diarra, stagiaire

Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.