Mali : l’armée affirme avoir « neutralisé » 50 djihadistes depuis Boulikessi

L’armée malienne a indiqué vendredi soir avoir « neutralisé » une cinquantaine d’ennemis dans la contre-offensive lancée après le revers meurtrier infligé par les djihadistes à Boulikéssi.

 

L’armée malienne avait essuyé un revers le 30 septembre dernier à Boulikéssi dans le centre du pays en guerre alors que des femmes militaires à Mopti.

« Une cinquantaine d’ennemis neutralisés, une trentaine de blessés, des matériels détruits, un important plot logistique de 35 fûts de carburant détruits », peut-on lire dans un communiqué l’armée malienne le 18 octobre au soir.

Selon le même communiqué, le mardi 16 octobre 2019, les FAMa ont été prises à partie par des assaillants dans le village de Boulkessi suite à une patrouille de reconnaissance. Le bilan de cette opération fait état de quatre terroristes neutralisés, un blessé.

Mais l’armée est toujours à la recherche de 27 de ses soldats, portés disparus depuis la double attaque djihadiste du 30 septembre et du 1er octobre à Boulikessi et Mondoro.

Cette attaque est la plus meurtrière subie par l’armée malienne depuis des années. Deux civils ont été tués à Mondoro, 41 soldats sont morts et plus de 17 ont été blessés à Boulikessi.

 NORDSUD JOURNAL

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *