Lutte contre le terrorisme : VASTE OPÉRATION CONJOINTE DES FAMAS ET ALLIÉS

Les forces armées maliennes et leurs alliés de la Minusma et de Barkhane ont lancé une vaste opération  dans des localités du centre et du nord du pays depuis quelques jours. L’information a été confirmée hier par le porte-parole de la Minusma, Mme Radhia Achouri, lors du traditionnel point de presse hebdomadaire de la Mission.

force speciale armee malienne armee soldat militaire police fama minusma
Selon elle, la Minusma, les Fama et la force Barkhane mènent des opérations cordonnées dans le secteur nord pour améliorer la situation sécuritaire ; sécuriser les principales villes du Septentrion à travers des postes de contrôle et des patrouilles quotidiennes ; contrôler les principaux axes et renforcer le dispositif sécuritaire à Kidal et ses environs.
Dans le secteur Est, la force de la Minusma poursuit la sécurisation des principales villes de la région à travers des postes de contrôle et des patrouilles quotidiennes, la sécurisation de deux sites de cantonnement à Inagar et Fafa et le contrôle des principaux axes pour renforcer la sécurité et la protection des civils.
Depuis le 22 mai, la force de la Minusma mène dans le secteur ouest « l’opération Sofia » afin de contrôler la zone et les axes Ténenkou-Mopti-Dioura-Diabaly en vue de renforcer la sécurité dans cette région en proie à une recrudescence des actes terroristes et de banditisme.
Pendant une dizaine de jours, cette zone été ratissée par la force de la Minusma afin de réduire la liberté de manœuvre des groupes armés terroristes, de sécuriser les deux sites de cantonnement à Léré et Likrakar, mais également les principales villes de la région à travers des postes de contrôle ainsi que des patrouilles.
La conférencière a indiqué que le 22 mai, un convoi de la force de la Minusma voyageant de Sévaré à Dioura a été pris en embuscade par des hommes armés non identifiés à environ 22 km au sud-est de Ténenkou dans la région de Mopti. Le convoi a heurté un engin explosif improvisé (IED) et a subi les tirs d’armes légères. Cinq Casques bleus ont eu des blessures légères et un véhicule blindé de transport de troupe (APC) a été endommagé.
Par ailleurs, la Minusma annonce avec tristesse que l’un des Casques bleus blessés lors de l’attaque du 18 mai, a succombé à ses blessures le 24 mai à Dakar, où il a été évacué pour traitement médical. La Minusma présente ses condoléances à la famille de la victime, aux forces armées, au gouvernement et au peuple tchadiens. Le décès de ce soldat porte à 6 le nombre de Casques bleus tchadiens ayant perdu la vie dans cette attaque menée vers Aguel Hoc.
A. DIARRA

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *