Lutte contre le terrorisme : IBK à Boni

C’est à bord de l’hélicoptère de combat MI-25 de l’Armée du Mali qu’IBK à Boni. Le président de la République, chef de l’État, chef suprême des armées, et président en exercice du G5-Sahel , Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita, s’est rendu ce 27 janvier 2018 aux environs de 10h50 à Boni , région de Mopti, cercle de Douentza, centre du Mali. IBK est parti constater de visu l’étendue des dégâts causés par l’attaque terroriste (explosion de mines ) contre les populations civiles, occasionnant du coup la perte en vie d’une trentaine de personnes dont une femme du nom de Walett, ressortissante de Boni, et ses deux enfants. Toutes les victimes sont de nationalité malienne et Burkinabé. Ce désastre humain est survenu le jeudi 25 janvier 2018, à 5 km dans la localité malienne de Boni, en région centre du Mali, Mopti . Le site est situé entre l’arrondissement de Boni et celui de Mondoro qui fait frontière avec le Burkina Faso.

Le président de la République avait annulé hier matin son déplacement à Addis-Abeba pour le 30e sommet de l’Union africaine. Il sera représenté au sommet par son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéma Hubert Coulibaly.

IBK a quitté Bamako ce matin aux environs de 8h30 à bord de Casa 295 de l’armée de l’air du Mali.

Le président de la République, pour ce déplacement, est accompagné par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tienan Coulibaly, le chef d’état-major général des armées, le général de Brigade Moussa Bemba Kéita, le chef d’état-major particulier, le général de brigade Oumar Daou ; le général Didier Dackouo, commandant de la Force conjointe du G5-Sahel ; le gouverneur de Mopti ; Moustapha Dicko , ressortissant et ancien député de Boni, actuellement conseiller spécial du président de la République, et d’autres proches collaborateurs.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *