L’Union Européenne annonce « arrêter» ses formations militaires au Mali: Suite au désengagement de Barkhane, l’EUTM, Takuba et la Minusma sur le fil rouge

En plein processus de désengagement de la force française Barkhane du Mali, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, depuis Bruxelles, a annoncé dans la journée du lundi 11 avril, l’arrêt des missions de formation de l’armée et de la garde nationale au Mali.

 

C’est une nouvelle qui fait écho aux précédents avertissements de J.Borrell tenu fin janvier 2022, à la suite de l’expulsion de l’ambassadeur français au Mali et du renvoi du contingent danois, vis-à-vis duquel le diplomate européen assurait déjà que cette décision “ isolera le Mali” et que l’Union Européenne se montrera “solidaire” avec ses partenaires déroutés par les autorités de la transition.

♦️UN « RECALIBRAGE » DE L’EUTM
L’UE a engagé plusieurs centaines de militaires et d’experts dans deux missions de formation au Mali, l’EUTM pour les forces armées et l’EUCAP Sahel-Mali pour la police. Le mandat de l’EUCAP, approuvé en 2015, a été prolongé au 31 janvier 2023. Celui de l’EUTM, depuis 2013, court jusqu’au 18 mai 2024. Il faut savoir aussi qu’en dépit de la brouille entre Paris et Bamako, une poignée d’officiers maliens finissent actuellement leur formation en France. Paris n’a pas souhaité renvoyer le tandem d’officiers au Mali avant la fin de leur formation et Bamako n’a pas non plus demandé leur rapatriement…

Source : Le Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.