L’ONU sort de son silence et aggrave la situation des 49 soldats ivoiriens arrêtés au Mali.

Le porte-parole de l’ONU, Farhan Haq déclare que non seulement ils ne font pas partie des éléments nationaux destinés au soutien des contingents de la Minusma mais l’ONU n’aurait jamais accepté au sein de la Minusma le type d’armes qui les accompagnaient.
Le représentant de l’ONU reconnaît que la Côte d’Ivoire en 2019 avait formulé une requête de déploiement d’éléments nationaux de soutient aux contingents de la Minusma, requête approuvée par l’ONU mais aucun contingent ivoirien n’avait par la suite été déployé.
Si les Côte d’Ivoire prétend que ses soldats dont à leur 8 ème rotation, elle devra expliquer au Mali où sont les 7 autres contingents présents sur le sol malien.
De plus, il n’existe aucun contrat liant les soldats ivoiriens à la Compagnie aérienne SAS contrairement aux allégations du côté ivoirien. Les éléments arrêtés au Mali sont les meilleures unités d’élite de la Côte d’Ivoire placées sous l’autorité exclusive d’Alassane Dramane Ouattara, donc des mercenaires.
Source : Westaf Africa
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.