L’honorable Bourama T. Traoré fait parler son cœur : Il renonce à 5 ans de salaire au profit des déplacés de guerre

conscription électorale de Kati sous la bannière du RPM, Bourama Tidiane Traoré, un Malien de la diaspora  fait du don de soi son cheval de bataille pour se rendre plus utile à la  patrie qui lui est tant chère. Pour ce faire, ce jeune député vient de renoncer à son salaire brut au profit des déplacés de guerre pendant toute la législature de 2014-2019 estimé à plus 18 millions de Fcfa.

Mopti Deplacés

 

Operateur économique résident en République Démocratique du Congo, ce jeune est une perle rare parmi les Maliens de la diaspora. Il a réussi à faire fortune sous d’autres cieux, et resté toujours  attaché à ses racines. Il a toujours mis le Mali au dessus de tout.

 

 

 

Un homme de sympathie, M. Traoré n’a pas été indifférent   au drame vécu par ses concitoyens pendant la crise,  et au triste sort des déplacés de guerre. Pour manifester sa compassion à ses concitoyens très éprouvés par ces douloureux événements, il a, pendant les moments forts de la crise, rendu visite à trois sites abritant les réfugiés maliens au Burkina avec une enveloppe de 750.000Fcfa.

 

 

A peine élu député, son cœur a recommencé à battre pour les victimes de la crise. Par compassion et par patriotisme, il a accepté de faire un sacrifice noble en accordant l’intégralité de son salaire brut de député aux déplacés de guerre. Un montant qui s’élève à 18 millions de nos francs. Par cet acte, l’homme qui a comme credo de servir la nation vient de prouver que les patriotes sincères, a n’en pas douter, se mesurent à l’aune de leur dévouement pour la patrie.

 

 

 

Faut-il le souligner, parallèlement à son combat pour les victimes de la crise, Bourama Tidiani Traoré travaillait d’arrache pied pour soutenir les populations vivant au sud du pays. Notamment dans le cercle de Kati à travers les réalisations dans plusieurs domaines.

Au niveau de l’éducation, de 2001 à nos jours, il a construit une dizaine d’écoles soit 30 salles de classes pour un coût global de 145 millions de FCFA.  A cela s’ajoute la prise en charge des études secondaires de plusieurs  élèves de la commune de Dialakoroba à hauteur de 200.000FCFA par élève et par an.  L’une des fiertés de la population locale, l’honorable Traoré contribue également  à la prise en charge des salaires des enseignants dans diverses écoles communautaires à hauteur de soixante trois millions (63 000 000).

 

 

 

Dans le domaine de la protection de la faune et de la forêt, les gestes du tout nouveau député sont éloquents. Il a pris en charge des frais d’entretien de 120 hectares de forêt protégée à Massako et 100 hectares à Bananzolé depuis 2001.

 

 

 

Conscientes de son patriotisme, les populations du cercle de Kati en général et celles des communes de Dialakoroba et de Ouéléssébougou ont sollicité Bourama T Traoré pour se présenter aux législatives de 2013. Car elles étaient convaincues que, contrairement à d’autres politiques qui se servent de l’Etat comme la vache laitière, cet homme était animé de la volonté à promouvoir le développement de son pays.  Ainsi, face à cette insistance des populations, il a fini par accepter leur doléance en militant au sein du RPM dans le but d’éviter que l’hémicycle ne soit un lieu de refuge pour certains délinquants de la République pour  échapper à la justice. En vue de ne pas décevoir la fierté du terroir, les populations ont mouillé le maillot pour qu’il soit élu député. Ce qui fut fait à l’issue du second tour des législatives.

 

 

 

Parlant de la vie de Bourama Traoré, son parcours  est très remarquable

Originaire de Bananzolé avec seulement 44 ans, Bourama Traoré a dû arrêter ses études  en 1989 au lycée Badala pour tenter sa chance ailleurs dans l’espoir d’aider ses parents. Il a traversé des moments difficiles, de simple cireur de chaussures au Burkina Faso et de guide dans la grande métropole du Nigeria  Lagos, avant que la fortune ne lui sourit. Il est devenu aujourd’hui, un operateur économique de renommée à Kinshassa (Congo) ou il réside il y a de cela 23 ans. En sa qualité d’homme d’affaire, il  a roulé sa botte dans 82 pays, dont 30 en Afrique, 18 en Europe, 15 dans le monde Arabe, 13 en pays Asiatique,  et 6 pays d’Amérique latine. Ce qui lui a permis de fonder un empire financier. Donc, M. Traoré est quelqu’un qui est  à l’abri du besoin avec l’estime de tous ses pays hôtes. Nul besoin pour lui de faire la politique pour des fins financières. Seulement la réalisation d’un rêve depuis son plus jeune âge. Selon son entourage, il  a toujours été  passionné par la politique surtout la fonction parlementaire. Car estime-t-il, c’est le pouvoir législatif qui fait marcher la société. Et l’Assemblée nationale doit être dotée d’hommes qui ont d’autres soucis que de se sauver les têtes et se remplir les poches.  C’est pour cela, a-t-on appris, qu’il a accepté de se présenter sous les couleurs du RPM pour incarner le changement tant rêvé par nos compatriotes, celui d’un député responsable et dédié pour la cause de la patrie.

 

 

 

De toutes les façons, de par ses actions, on constate aisément que l’homme vise un changement profond dans le parlement malien. A travers lui et le soutien des autres, le changement voulu par les Maliens peut voir le jour. En outre, il constitue un exemple à suivre pour la diaspora malienne.

 

Boubacar SIDIBE

 

SOURCE: Le Prétoire
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *