Les 54 ans de notre indépendance : Sous le signe de la renaissance de la Nation malienne Une et Indivisible

Sur le Boulevard de l’indépendance le 22 septembre 2014, après avoir déposé la gerbe de fleurs en mémoire du soldat inconnu, le président Ibrahim Boubacar Keïta a rendu un hommage solennel à tous les soldats, aux patriotes et ceux qui ont payé de leur vie pour que le Mali demeure.

ibrahim boubacar keita ibk president malien fete independance armee soldats militaires

Ce fut une occasion pour lui de situer le lien dans la chaine des générations, pour saluer les mérites de nos prédécesseurs qui ont mérité de la patrie et de la nation par leurs actions et nous investis de la lourde mission de continuer  cette œuvre sacrée.

Le 54Eme anniversaire du Mali a été célébré sobrement à Bamako et à l’intérieur du pays, avec à l’esprit, comme l’a dit le chef de l’Etat cette attente d’un heureux aboutissement des pourparlers inclusifs de paix entre la partie malienne et les groupes armés du nord.    Comme le président Ibrahim Boubacar Keïta, tout le monde est conscient que le plus grand bien qu’un pays et une nation puissent espérer, c’est la paix à l’intérieur des frontières, comme avec les voisins, en plus du bonheur auquel ils ont droit. C’était le souhait légitime du Mali en crises depuis l’invasion des trois quarts du territoire par les hordes jihadistes.

A travers les propos  du président de la république, on a compris que  plus qu’une conviction, c’est un acte de foi, une démarche qui interpelle les générations actuelles. Et dont le parfait accomplissement permettra de sauver notre pays des dangereuses aventures comme les rébellions et invasions terroriste connues.

En vérité, ce 54ème anniversaire a été commémoré sur fond de douleur mais dans la dignité, comme il sied aux fils du Grand Mali.

En effet, tous les Maliennes et Maliens dignes de ce nom ont vécu comme une tragédie, dans de terribles appréhensions, ce triste épisode de notre histoire contemporaine. Ils en ont souffert, dans leurs cœurs et leurs âmes, du nord au sud, c’est-à-dire dans tout le pays. Mais le Mali a pu rebondir une année après. Certains ont parlé de miracle parmi nos amis accourus de tout côté pour nous aider dans cette terrible adversité. C’est ainsi que le monde a été à notre chevet. Outre la Providence, ce miracle,  si c’en est un, s’explique par les ressorts insoupçonnés de notre grand peuple qui plie mais ne rompt jamais.

Il faut nécessairement surmonter définitivement ce cruel épisode qui a traumatisé la conscience nationale, mettant nos communautés sur la route de l’exode du fait de la guerre et de l’insécurité. Cela ne sera possible que si nous ne sommes pas divisés. Cela ne sera une réalité que si nous nous donnons la main dans un bouclier infranchissable contre nos ennemis dans la Case commune et ceux du dehors toujours prêts à porter le coup fatal.

Le 54 ème anniversaire de notre indépendance consacre la renaissance du Mali et son retour dans le concert des nations. Depuis des millénaires l’âme de notre peuple a traversé les tempêtes du destin, survécu à mille épreuves dans la trajectoire d’une destinée à nulle autre pareille. Elle vivra et survivra, envers et contre tout.

Oumar Coulibaly

SOURCE: Le Guido  du   24 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.