Le chef d’état-major des armées françaises reçu par le président de la République : UNE APPRECIATION COMMUNE DES PROGRES REALISES

Le chef d’Etat-major général des armées françaises, l’amiral Edouard Guillaud, séjourne actuellement dans notre pays. Après avoir rendu visite aux troupes françaises en opération à Gao, il a été reçu hier à Koulouba par le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta. L’audience a dure une demie heure et a porté bien naturellement sur les questions de sécurité quand on sait les opérations militaires menés par le Serval contre les terroristes et leurs complices sont toujours en cours dans le  nord du pays.

iBRAHIM BOUBACAR KEITA IBK Amiral Guillaud etat major

 

« Je suis venu informer le président de la République de ce que j’ai vu auprès des troupes françaises que je suis allé visiter à Gao. J’ai aussi rencontré les  forces armées du Mali et celles de la MINUSMA. Je voulais également faire part au président Kéita de la coopération qui continue à s’améliorer entre la force Serval et les forces armées maliennes. Comme vous savez, nous menons maintenant régulièrement des opérations en commun avec succès. Je crois que c’est une excellence nouvelle pour l’ensemble du Mali », a-t-il déclaré.

L’amiral Edouard Guillaud a également apprécié les progrès enregistrés sur le terrain depuis le déclenchement de l’opération Serval en janvier 2013. « Si l’on compare ce que j’avais vu en fin janvier et début février 2013, donc il y a un an, quand nous avons libéré la ville de Gao, c’est le jour et la nuit. J’ai vu les tours de contrôle qui fonctionnent à nouveau. J’ai vu les hangars qui ont été recouverts. J’ai vu les avions se poser. J’ai vu des constructions et non des ruines. Et ça c’est cas même un formidable progrès», a-t-il dit.

L’officier français reconnaît que la menace terroriste est toujours une réalité à Gao et dans les autres parties du nord du pays. « En terme de sécurité, il y a eu d’énormes progrès. Bien sûr, il reste encore des terroristes. C’est connu. Bien sûr, il y a quelques fois des accrochages. Mais cela n’est dans mon domaine…Le processus politique a été lancé par le président IBK. Il avance et donc moi je suis très confiant dans l’avenir », a-t-il confié.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *