Le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air : ‘’Toute la lumière sera faite sur le crash du Super Tucano’’

Le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, Général de brigade Souleymane Doucouré, a animé un point de presse au cous duquel il a donné l’assurance que toute la lumière sera faite sur le crash du Super Tucano survenu le mardi 7 avril, près du Camp de Sévaré.

 

Le Super Tucano immatriculé TZ04 de l’Armée de l’Air du Mali s’est écrasé le mardi 7 avril, près du Camp de Sévaré. Les deux pilotes, à savoir le capitaine Moussa Maïga et le sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré, ont été tués sur le coup. Des éclairages sur le drame ont été fournis par le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air (CEM-AA), Général de brigade Souleymane Doucouré qui a animé un point de presse à cet effet.

Selon le CEM-AA, l’appareil venait d’une mission de reconnaissance de zone dans le secteur 3 de Tombouctou avec un autre Super Tucano TZ02. Les aéronefs étaient en formation serrée de Tombouctou jusqu’à Sévaré et tout allait bien. C’est après les manœuvres pour l’atterrissage que le Super TZ04 a perdu le contrôle.

Le général Souleymane Doucouré a signalé que conformément à l’instruction relative aux enquêtes militaires sur les accidents et les incidents de l’aviation militaire, toutes les dispositions ont été prises par les autorités civiles et militaires de Mopti. Une commission militaire technique a été constituée à cet effet. Il a déclaré que cette commission est une mission indépendante et sans préjudice de l’enquête civile et judiciaire. Une chose qui est en conformité avec les règles internationales, plus précisément l’annexe 13 de l’Aviation Civile Internationale. Il a aussi souligné que le procureur militaire de la Région de Mopti, la société brésilienne, constructeur des Supers Tucano et l’Agence de l’Aviation Civile du Mali ont été informés.

Le CEM-AA rassure les familles des illustres disparus que toute la lumière sera faite sur ce tragique accident.

Source : FAMa

Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *