La saison des embuscades

Sachant bien qu’ils ne peuvent évoluer comme ils le souhaitent, les terroristes et autres jihadistes ont opté pour les embuscades et les mines. C’est ainsi que l’axe routier Gao-Sévaré est devenu le plus dangereux avec des embuscades incessantes.

Dans la région de Tombouctou, il y a eu une embuscade le 11 octobre impliquant des Dansa et Dalah. Selon nos informations, des tirs nourris à l’arme lourde et automatique étaient entendus jusqu’à des kilomètres. Le même jour, des combats ont lieu entre Douenza et Boni. Un véhicule militaire a sauté sur une mine. Il s’agit de l’escorte des camions de ravitaillement. Ce même jour, vers 04 heures, il y a eu des échanges de tirs à Diabaly, côté nord, position Tinzan. Les assaillants tentaient de percer le dispositif. Ils ont été repoussés par les BRDM. À Boulkessy, le convoi des relèves des bérets rouges quittant Boulkessy a sauté sur une mine (EID). Bilan : 3 morts, 4 blessés.

Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *