La Cédéao maintient ses sanctions malgré l’investiture du président de transition

Les voisins ouest-africains du Mali maintiennent les sanctions imposées à la suite du coup d’Etat militaire du 18 août, refusant de se contenter de l’investiture d’un président de transition le jour même et insistant sur la nomination urgente d’un Premier ministre civil.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.