Insécurité grandissante à Tombouctou : Trois personnes tuées dont un enfant de 4 ans et une autre blessée par les HANI

L’insécurité gagne du terrain au jour le jour dans la cité de 333 saints. A Seulement quelques semaines après l’assassinat d’un boutiquier devant sa boutique, nous apprenons la mort de deux autres jeunes à Tombouctou. Le coiffeur Handane Goby et son un client ont été tués le soir du mardi 7 décembre 2021, aux environs de 19 heures 40 minutes, par des hommes armés non identifiés – HANI devant son atelier. Un garçon de 4 ans a également été tué et un autre jeune blessé hier, vers l’après-midi. 

A seulement quelques semaines de l’assassinat d’un jeune boutiquier dans le quartier, deux autres jeunes sédentaires ont été tués dans le secteur « Sankoré Goumey ». Il s’agit notamment de Handane Gobi Maiga, coiffeur et un client du nom de Bouri Bocar Maiga. Selon nos informations, ils ont été assassinés par deux individus armés à bord d’un véhicule blanc Toyota Pick-up non immatriculé. C’était aux environs de 19 heures 40 minute.

Par ailleurs, les jeunes sédentaires de la cité de 333 saints ont barricadé très tôt le matin ce mercredi 8 décembre 2021, certaines rues de la ville à travers des pneus brulés, nous indique notre source. Selon notre source, seulement quelques après le début des manifestations des tirs ont été retenti dans le quartier Abaradjou. En outre, les jeunes se sont dirigés vers la provenance de ses tirs pour essayer d’identifier les auteurs. A cet effet, pour essayer de les traquer les forces armées maliennes ont poursuivie des hommes armés en possession d’armes à feu qui se sont ensuite disparus de la nature.

En outre, au moment de l’enterrement de deux jeunes victimes du mardi soir, des coups de feu ont été entendus aux environs du quartier Abaradjou. A cet effet, deux autres jeunes ont été également victimes dans ledit quartier. Il s’agit notamment d’un jeune garçon de 4 ans qui est décédé aussitôt et d’un autre du nom Abdoulaye Cissé dit Abdoul atteint aux cuisses. Le blessé a été admis d’urgence à l’hôpital régional de Tombouctou, nous informe notre confrère de la Station régionale de l’ORTM Tombouctou, Yehia Tandina. Selon notre confrère, le véhicule blanc non immatriculé des assaillants a été retrouvé par les forces armés maliennes et les investigations continuent en attendant l’immobilisation des auteurs.

Rappelons les deux premières victimes ont été enterrés ce mercredi 8 décembre 2021, aux environs de 16 heures au cimetière Diamane Hanan de Tombouctou.

Ibrahim Djitteye

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.