HUMAN RIGHTS WATCH SOUPÇONNE LES FAMA ET LES GROUPES ISLAMISTES ARMES D’AVOIR TUE AU MOINS 107 CIVILS: LE MINISTERE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS SE DÉFEND

Hier mardi 15 mars 2022, Human Rights Watch a rendu public son dernier Rapport qui indexe les Forces Armées Maliennes (FAMa)  et des groupes islamistes armés comme étant les auteurs de la tuerie  d’au moins 107 civils dans le centre et le sud-ouest du Mali depuis décembre 2021. Lors de ses recoupements d’informations, si cette Organisation a pris contact avec le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, ce dernier qualifie les accusations d’exécutions sommaires commises à Danguèrè Wotoro de fake news dont l’objectif est de discréditer les FAMa.

Il ressort de ce Rapport de Human Rights Watch que l’Armée Malienne et des Groupes Islamistes Armés auraient tué au moins 107 civils dans le centre et le sud-ouest du Mali depuis décembre 2021. Ce document rapporte que les victimes, dont la plupart auraient été exécutées sommairement, incluent des commerçants, des chefs de villages, des responsables religieux et des enfants. Selon Human Rights Watch, « le Gouvernement de Transition malien devrait mener des enquêtes crédibles et impartiales sur ces meurtres présumés, dont au moins 71 impliqueraient des membres des forces gouvernementales, et 36 impliqueraient des membres de groupes islamistes armés, aussi appelés djihadistes ». Cette organisation estime que les deux parties devraient mettre un terme aux exactions et veiller (…)

TTOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.