Forces armées maliennes: Le président de la Transition remet les clés de quatre hélicoptères

Le président de la Transition, chef suprême des Armées, le colonel Assimi Goïta a procédé, ce vendredi après-midi, à la remise officielle des clés de quatre hélicoptères de manœuvre M1-171 aux Forces armées maliennes (FAMa). C’était à la Base aérienne 101 de Sénou en présence du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, du président du Conseil national de Transition, le colonel Malick Diaw, du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le colonel Sadio Camara, de plusieurs membres du gouvernement, de la hiérarchie militaire et de l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Mali, Igor Gromyko.

Ces quatre hélicoptères neufs ont été achetés auprès de la société d’État russe en charge de l’exportation de matériels de guerre. Le contrat avait été signé entre le gouvernement et cette société en décembre 2020 pour un montant total de 36,077 milliards de Fcfa. L’acquisition de ces hélicoptères, des pièces de rechange ainsi que la formation du personnel navigant et technique ont été entièrement financés par le budget national. Se rendant à la cérémonie de remise des clés, le chef de l’État est arrivé à bord d’un de ces nouveaux appareils acquis pour l’Armée malienne. Avant lui, un détachement des Forces spéciales est également arrivé à bord d’un autre de ces hélicoptères.

Cette participation du chef de l’État à un vol tactique est un symbole illustratif des capacités supplémentaires qui viennent d’être données au Formes armées maliennes (FAMa) qui sont ainsi mieux outillées. C’est aussi le témoignage de son entière confiance à nos équipages. À travers ce vol tactique, le colonel Assimi Goïta s’est rendu compte de leur qualité et a pu apprécier la performance de ces appareils. Le chef de l’État, après la remise des clés, a visité les nouveaux appareils avant de s’installer à bord d’un avec certain membres du gouvernement.

Signalons que le M1-171 est un hélicoptère de manœuvre tactique de conception russe qui est destinée à l’augmentation de la mobilité des troupes au sol et leur appui feu sur le terrain. Ces appareils ont déjà fait leur baptême du feu le 1er novembre dernier en participant à la libération des ex-otages chinois de l’entreprise de construction Covec.

D. DIAMA

Source: L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.