Fermeture des bases françaises au Nord du Mali : Les précisions d’Emmanuel Macron

Lors du sommet du G5 Sahel , le vendredi dernier,  Emmanuel Macron, le président français, a donné plus de précision sur le retrait des troupes françaises du Mali.  Le processus de fermeture des bases de la force Barkhandans le nord du pays débutera au « second semestre de l’année 2021».

Les emprises de Kidal, Tessalit et Tombouctou seront closes « d’ici le début de l’année 2022 ». Au final, la France maintiendra « à terme entre 2 500 à 3 000 » hommes dans la région, contre 5 100 aujourd’hui, a affirmé le président Macron, en évoquant leurs deux missions principales: « la neutralisation et la désorganisation du haut commandement des deux organisations ennemies », ainsi que « l’appui à la montée en puissance des armées de la région ». Les commandos de la task force française « Sabre » seront, comme prévu, maintenus.

Dans le communiqué final du sommet, les Chefs d’Etat du G5 Sahel ont « pris note de la décision du Président de la République française de transformer le dispositif militaire français déployé au Sahel qui s’inscrit dans le cadre des discussions conduites depuis le Sommet de Pau en janvier 2020 et poursuivies lors du Sommet de N’Djamena en février 2021 ». Ils ont remercié la France pour son soutien indéfectible dans la lutte contre le terrorisme depuis l’apparition dans la région de groupes armés affiliés à Al Qaïda et à l’Etat islamique.  Les Chefs d’Etat du G5 Sahel se sont aussi félicités de la volonté exprimée par la France de poursuivre ses efforts en la matière selon des modalités rénovées définies en concertation avec les Etats concernés. « Ils savent pouvoir compter sur la qualité de ce partenariat stratégique élaboré conjointement depuis 2013 », ont indiqué les chefs d’Etat.

M.K.D 

Source: Le Républicain- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.