FAMa: 2020 commence de manière tragique

Le poste des Forces Armées Maliennes (FAMa) de Sokolo, dans la région de Ségou a fait l’objet d’une attaque terroriste, ce dimanche 26 janvier 2020 aux environs de 06 heures. Le bilan de cette lâche attaque est de 20 morts, des blessés et des dégâts matériels importants.

Les 20 corps ont été enterrés dans l’après-midi  du 26 janvier 2020 à Sokolo.

Dans un communiqué officiel, le Gouvernement du Mali condamne énergiquement cette attaque et s’incline sur la mémoire de ces dignes fils tombés sur le champ de l’honneur, souhaite prompt rétablissement aux blessés.Le Gouvernement du Mali exprime toute sa solidarité et ses encouragements aux Forces de défense et de sécurité dans leur mission sacrée de défense de l’intégrité territoriale et de protection des populations.

De son côté le peuple américain à travers son ambassadeur au Mali présente dans un communiqué ses sincères condoléances aux familles de ceux qui ont perdu la vie à Sokolo le 26 janvier et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Selon lui, ces nombreuses attaques par des organisations terroristes visent à fomenter l’instabilité au Mali et dans la région.

‘’Les États-Unis soutiennent le Gouvernement malien et les forces de défense et de sécurité maliennes dans leurs efforts pour améliorer la situation sécuritaire de tous les Maliens. Nous réitérons également notre soutien à leurs efforts en cours visant à améliorer les conditions de vie et la formation du personnel militaire et de sécurité. Nous saluons également les efforts continus du Gouvernement malien pour améliorer la clarté et la rapidité des informations publiques fournies pendant et après les attaques terroristes’’, souligne le communiqué.

Les Maliens attendent impatiemment une solution pérenne à cette crise qui traverse le pays depuis près d’une décennie. Comme le haut représentant du Président de la République dans les régions du centre l’a si bien, il faut une négociation entre le Gouvernement du Mali et le groupes terroristes pour sauver des vies. Trop de sang versé, trop d’orphelins et de veuves au Mali. Il nous faut penser autrement à cette crise en tout cas pour le bien être des fils du ‘’Maliba’’.

Bréhima DIALLO

Source: Le 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.