ÉTAT D’URGENCE AU MALI : délit flagrant de sabotage de la décision des autorités de la transition par ORANGE MALI

L’opérateur leader a envoyé un sms inapproprié alors qu’il y a une restriction en vigueur des autorités. Il s’agit du concert de Mariam Bah prévu le 1er janvier 2021 qu’Orange Mali a confirmé au niveau de sa régie numérique.
Depuis la nuit du mercredi 23 Décembre , l’état d’urgence a été prorogé : il court jusqu’au mois de juin. Une période durant laquelle les concerts sont interdits. Aucun acteur culturel n’est censé l’ignorer car le département a pris ses responsabilités.
En effet , la veille du conseil des ministre de la prorogation , la ministre Kadiatou Konaré a croisé les acteurs du monde de la culture. Elle ne manquera pas d’évoquer les contours des mesures prises par les autorités face à la deuxième vague de coronavirus. Dans ses explications, un accent particulier a été mis sur les aspects liés aux secteurs des arts, de la culture, de l’artisanat et du tourisme.
Cette rencontre a aussi permis à la patronne du département de tutelle de signifier l’interdiction des festivals et spectacles culturels. Sauf que dans l’après-midi du jeudi 24 Décembre 2020, ORANGE MALI a lancé un message groupé à l’endroit de ses abonnés pour acheter les billets d’un concert. Il s’agit de celui de la révélation de la fin d’année , Mariam Bah où une réduction de 10% est proposé à ceux qui se procureront le ticket via ORANGE MONEY.
Comment l’opérateur de téléphonie peut se permettra pareille défiance alors qu’aucune dérogation n’a été faite ? L’heure est à un protocole sanitaire qui permettrait la tenue des activités de l’arène culturelle. En invitante les adeptes de l’artiste à miser alors que le concert est officiellement annulé , ORANGE MALI créé une confusion autours de Mariam Bah : ce qui pourrait nuire à son image.
Cette bourde mérite l’attention des départements de la culture et la communication ainsi que l’AMARTP pour non-respect d’une mesure sanitaire que nul n’est censé ignorer. On verra bien si le concert annoncé le 1er janvier aura lieu comme le prétend le groupe issu des entrailles de France TELECOM.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.