Entretien de la ministre des Armées avec son homologue malien

Mercredi 27 janvier, Florence Parly, ministre des Armées, a rencontré son homologue malien, Sadio Camara. Cet échange a permis de saluer les progrès de la transition politique en cours au Mali, tout en rappelant que la France resterait attentive aux prochaines échéances, notamment la tenue du référendum constitutionnel et des élections présidentielles et législatives.

Florence Parly a également rappelé l’engagement de la France aux côtés du Mali dans la lutte contre le terrorisme. Elle a salué les récents succès remportés par les forces armées maliennes à Mondoro et à Boulikessi face aux attaques des groupes armés terroristes, ainsi que l’efficacité des unités engagées dans l’opération Eclipse.

Les ministres se sont accordés sur la nécessité de poursuivre l’effort de renforcement de l’outil de défense malien. L’autonomisation des forces sahéliennes reste un objectif essentiel pour lutter contre les groupes armés terroristes. La ministre des Armées a souligné le niveau d’engagement de la communauté internationale, en particulier des Européens. Elle a salué les mesures prises par les autorités maliennes pour garantir le strict respect du droit international humanitaire par les forces armées et lutter contre l’impunité.

Florence Parly et Sadio Camara se sont félicités de la montée en puissance de la Task Force Takuba, dont les déploiements opérationnels s’intensifient. Cette force sera en charge dans quelques mois de l’accompagnement des forces armées maliennes dans la région du Liptako.

Cet entretien a également permis aux deux ministres d’évoquer le prochain sommet de N’Djamena prévu les 15 et 16 février, qui permettra aux pays du Sahel, à la France et à leurs partenaires internationaux de dresser un bilan des actions conduites depuis le sommet de Pau en janvier 2020 et de définir de nouveaux objectifs pour les prochains mois.

Florence Parly a rappelé l’importance de la coopération internationale pour proposer une réponse coordonnée et globale, dont le volet militaire n’est qu’une composante, aux défis sécuritaires que doit aujourd’hui affronter le Sahel.

Ministère de la défense (France)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.