Enquête Afro-Baromètre: 36% des Maliens favorables à des poursuites judiciaires pour une paix durable

Le Directeur Exécutif du Groupe de Recherche en Economie Appliquée et Théorique (Great-Mali), le Pr Massa Coulibaly, accompagné de son équipe, était le samedi 24 octobre à l’Olympe Hôtel de Bamako pour faire la restitution de l’enquête Afro-Baromètre sur la réconciliation au Mali et les Maliens face aux grèves, présentées par François Koné et Fatim Sow,

accord paix pourparler reconciliation peuple un but foi mali

Pour le Directeur Exécutif de Great-Mali, la rencontre avait pour but de partager avec la presse et les différents partenaires, les résultats de l’enquête Afro-Baromètre que Great-Mali a menée en décembre 2014 dans toutes les régions du Mali et à Bamako auprès d’un échantillon national représentatif de 1 200 Maliens âgés de 18 ans et plus.

Les Maliens pensent que dans leur majorité que le gouvernement est efficace quant à la prise en main de la résolution de la crise du nord. Il a également été demandé aux répondants ce que le gouvernement devait faire pour être encore plus efficace. Aller aux négociations avec les groupes armés ont-ils affirmé, rejetant les options militaires qu’on avait observées dans le même type d’enquête en 2012.

Dans le cadre de l’apport de la justice à la réconciliation nationale, ceux qui pensent que les poursuites judiciaires des suspects et éventuellement des condamnations pour les coupables sont souhaitables sont 36%. L’option de l’amnistie générale ne recueille que 24% d’opinions favorables.

De façon générale, des Maliens approuvent les grèves syndicales à 67% et pensent aussi que le gouvernement peut faire face aux revendications des travailleurs. Lorsque l’on a demandé aux enquêtés si des secteurs pouvaient être exclus du champ des grèves, plus de la majorité, soit 53%, a estimé que le secteur de la santé devait en être exclu.

Afro-Baromètre est un réseau de recherche non partisane qui mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques et d’autres questions connexes dans plus de 30 pays en Afrique. Great-Mali est son partenaire dans notre pays.

Selon les résultats dévoilés par François Koné, 75% des Maliens pensent que la réconciliation est la meilleure façon de sortie de crise, et les femmes y sont favorables à 79%. 71% pensent qu’e l’Accord de paix sera à la base d’une paix durable.

Fatim Sow, quant à elle, affirmera que, selon l’enquête, pour un Malien sur cinq, le chômage figure parmi les trois principaux problèmes de développement du pays.

 

Adama Bamba

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *