En provenance du Tinzawaten algérien: Le renégat Iyad Ag Ghaly arrivé dimanche 22 juin à Kidal

De sources concordantes, le fondateur du mouvement terroriste Ansar Eddine, Iyad Ag Ghaly, traqué par la justice malienne et les services de renseignements américains a fait son entrée dans la ville de Kidal le dimanche 22 juin aux environs de 17h20.

chef groupe Ansar Eddine Iyad Ag Ghali

Ce responsable de plusieurs rebellions armées au nord du Mali qui est également l’un des commanditaires du massacre, en 2012, d’une centaine de soldats maliens à Aguelhok revenait de la ville algérienne de Tinzawaten située près de la frontière malienne. Il serait rentré à Kidal à la tête d’un convoi d’une dizaine de véhicules lourdement équipés. Il était accompagné de Malick Ag Wanasnate et Moustapha Ag Warakoul, deux seigneurs de guerre chargés, par ailleurs, d’assurer la sécurité du narcojihadiste.

Le chef terroriste avait longtemps séjourné dans la région de Kidal, mais sans parvenir à rentrer dans la ville en raison de la présence en son temps des militaires maliens.

Il est à préciser que lors des événements du 21 mai à Kidal, les partisans du narcojihadiste  » recyclés  » dans le HCUA ont combattu l’armée malienne aux côtés du MNLA. L’un de ses bras droits, Check Haoussa fait partie des trois responsables des mouvements armés qui ont signé le cessez-le-feu à Kidal arraché par le chef de l’Etat mauritanien, le vendredi 23 mai dernier.

L’homme bénéficierait de la part de Serval d’une certaine bienveillance depuis la libération des quatre ex-otages français d’AREVA. Un personnage central de ces négociations l’ancien ministre nigérien Mohamed Akotey, un membre de la tribu des Ifoghas, serait rentré en contact avec Iyad Ag Ghali, alors en charge des otages après la mort d’Abu Zeid pour négocier leur libération.

Une impunité semble lui avoir été donc garantie en échange de cette libération.C’est ce qui pourrait expliquer la présence de ce chef jihadiste dans Kidal sans crainte.

SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.