Édito : Le jeu en valait-t-il la chandelle ?

Notre diplomate en France, ami personnel du Président de la République a raté le coche dans son intervention. N’est-ce pas ? Il a plutôt parlé de débordement pour qualifier le comportement des légionnaires. Paris s’est énervé à la suite de ces critiques mineures sur une pratique que toutes les armées du monde font presque.

Paris prompt à répliquer à toute critique par rapport à sa présence inefficace au sahel depuis 2014 a jugé inacceptable et indécente la mise en cause du comportement de ses soldats.

Paris n’est pas à sa première mise en garde contre les peuples du Sahel qui trouvent que l’armée française s’enlise au sahel. Cela  semble être la cause de la prolifération des groupes djihadistes au sahel.

Le citoyen lambda  trouve que cela est une réalité. En outre il se demande que font 4000 soldats au sahel, si le résultat escompté n’est pas au rendez-vous ?

Selon le même citoyen lambda, c’est cette question qui devrait être posée à la commission défense du Senat français. L’Ex-chef d’Etat-major des armées françaises, en la personne du général Castres a avoué que la France a commis cinq erreurs au sahel, devant la commission des affaires étrangères, à l’Assemblée Nationale. Il a dit que chaque crise puise ses racines dans une histoire qui lui est propre et que la France doit éviter d’appliquer du prêt-à-porter idéologiquement.

Aussi, il a critiqué que la tendance à vouloir appliquer des solutions clé en main accrédite l’idée selon laquelle les crises seraient des modèles mathématiques quasiment orthonormés alors qu’il fallait les voir comme des organismes vivants ayant chacun un biotope différent.

Enfin un autre  problème existe, c’est le manque de confiance des soldats maliens en eux-mêmes, alors qu’ils ne manquent pas de courage, ils résistent à plusieurs assauts. Il suffit de les accompagner aux combats, les mettre  en confiance. Tel doit être la mission de la task force Takuba selon le général Castres.

Une question  taraude tous les  esprits. Est-ce que le vieux diplomate a-t-il envie de rester encore en France dans sa très grande résidence où il est seul, pas de femmes, pas d’enfants, portes closes à partir de 18H, pour uniquement faire le tour des chaines de télé ensuite dormir, dormir encore. Les nuits sont très longues pour lui.

Notre diplomate n’est pas quelqu’un qui aime la solitude, il veut vivre avec les siens et les amis. Peut-être que  son geste explique cela ?

 

Badou S. Koba

Le Carréfour

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *