Diango II : temps de chien pour certains leaders du Mnla -Sud

 

Diango_CissokoLe gouvernement de Diango II reste le même : pas de départ ni de rentrants. Les 30 ministres restent dans l’attelage gouvernemental qui a été techniquement réaménagé. Ainsi, les ministères clés de la Défense et des Anciens combattants ; des Affaires étrangères et de la Coopération internationale ; de l’Administration territoriale, de la Décentralisation  et de l’Aménagement du territoire, restent inchangés.

 

  Par contre, le premier changement concerne le département de l’Economie qui prend en charge désormais l’Action humanitaire. En  occupant ce poste clé, Mamadou Namory Traoré devient ainsi la 2ème personnalité du gouvernement. Le Développement social est alors amputé du volet Action humanitaire, mais, le département reste et retrouve même son ancienne appellation de ministère du Développement social, de la Solidarité et des Personnes âgées.

 

 

Le ministère de l’Economie se sépare des finances qui deviennent donc une entité à part entière. Il sera dirigé par Abdel Karim Konaté, lui-même remplacé au ministère de l’Industrie et du Commerce par Tiéna Coulibaly. À noter donc la disparition du ministère chargé du Budget. Mais l’ancien ministre délégué, Marimpa Samoura, retrouve un département plein. Il remplace Demba Traoré au ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine. Celui-ci occupe désormais le poste de ministre du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les Institutions.

 

En dehors de ce léger réaménagement, tous les autres ministres gardent leurs postes. Des leaders du Mnla du Sud peuvent commencer à se ronger les ongles !

 

Bekaye DEMBELE

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *