Dialogue inclusif inter-malien d’Alger : La Maison de la presse joue au bon samaritain

Le mercredi 30 juillet 2014 a eu lieu à la maison de la presse de Bamako une journée de restitution des consultations initiées par le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita. Face aux journalistes, il y avait le président de la Maison de la presse Makan Koné et le président de l’Assep Birama Fall. C’était en présence d’un Conseiller technique du Ministère de l’Économie Numérique, de l’Information et de la Communication.

 

maison presse malienne mediat rapport fondation friedrich ebert stiftung journaliste

 

CORRIGER LES FRUSTRATIONS

Le jeudi 4 juillet 2014, le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a rencontré les forces vives de la nation dans le cadre d’une large consultation. La presse malienne, à travers les organisations professionnelles des médias, a été reçue avec la société civile à Koulouba. Ainsi, la journée du mercredi 30 juillet fut mise à profit pour rendre compte des propos du Président de la République sur les pourparlers inclusifs inter-maliens.

Le président Makan Koné tout en saluant l’initiative du Président de la République est revenu sur les commentaires après l’exclusion de la presse de la délégation qui s’est rendue à Alger. Selon le président de la Maison de la presse qui rapportait les propos du Président de la République et ses attentes, c’est le Premier ministre Moussa Mara qui a annulé le voyage de la presse à la dernière minute. Makan Koné a dit ce qu’il pense de la situation actuelle.

A ses dires, aujourd’hui, face aux défis énormes qui se posent au Mali, la presse malienne accompagnera les autorités du pays dans l’intérêt supérieur de la nation, chaque fois qu’elle sera sollicitée. Ainsi, on voit que malgré tout, la presse essaie d’agir en bon samaritain.

 

Laya DIARRA

SOURCE: Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.