Des crises les plus négligées dans le monde : Le conflit malien figure encore dans le top 10

La crise au Mali figure sur la liste des crises les plus négligées au monde et ce, depuis trois ans en raison du sous-financement des besoins, un manque d’attention médiatique et une focalisation internationale sur la réponse sécuritaire. Ces facteurs sont restés fermement en place tout au long de l’année 2020.

Chaque année, le Conseil norvégien pour les réfugiés dresse la liste des 10 crises les plus négligées dans le monde. Depuis le lancement du rapport en 2018, la crise malienne n’a cessé d’y figurer et l’année 2020 n’y a pas fait exception.

En effet, la situation sécuritaire au Mali s’est détériorée au fur et à mesure que l’année a progressé, en raison de la violence, de la circulation des armes et de la faible présence de l’Etat dans certaines zones affectées par la crise.

L’insécurité et le conflit ont également aggravé la crise humanitaire avec quelques 326 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays à la fin de l’année, une augmentation de plus de 50% depuis fin 2019. Le nombre d’écoles fermées au Mali, en raison de l’insécurité, étaient estimé à près de 1 344 au 31 mars 2021, affectant le droit à l’éducation de plus 400 000 enfants. Le financement humanitaire n’a pas suivi les besoins et l’appel d’aide a été financé à moins de 50% en 2020.

La Communauté internationale a continué à fournir un soutien militaire pour stabiliser le pays, dans le cadre d’opérations de lutte contre le terrorisme. Mais ces efforts militaires ne se sont pas traduits par une amélioration de la situation sécuritaire. Les populations civiles continuent de subir la violence et des privations de droits dans certaines parties du pays.

La situation semble hélas se maintenir en 2021, avec le risque d’instabilité politique, la poursuite des conflits communautaires, la prévalence de groupes et milices armés, en dehors du processus de paix, et les opérations militaires qui se poursuivent parallèlement à la pandémie de la Covid-19. « La situation est déjà très critique et en l’absence d’une solution politique à la crise, elle risque de davantage se détériorer » s’inquiète Hassane Hamadou, Directeur pays du Conseil norvégien pour les réfugiés au Mali.

L’Agence de Coordination humanitaire des Nations Unies au Mali (UNOCHA) estime à près de 6 millions le nombre de Maliens dans le besoin d’une aide humanitaire en 2021, soit une augmentation de plus d’un million par rapport à l’an dernier.

Faits et chiffres :

Le Mécanisme de réponse rapide (RRM) a comptabilisé environ 91 500 personnes déplacées dans les régions de Ménaka, Gao, Tombouctou, Mopti et Ségou entre Janvier et Mai 2021.

Le nombre d’écoles fermées au Mali étaient estimé à près de 1 344 au 31 mars 2021, affectant le droit à l’éducation de plus 400 000 enfants.

7 millions de Maliens sont estimés avoir besoin d’une aide humanitaire en 2021.

Source: Conseil Norvégien pour les réfugiés

Source: le 22 Septembre- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *