DES ACCUSES DE TENTATIVE DE PUTSCH S’EXPLIQUENT : « Pourquoi nous nous sommes évadés »

« Qu’on nous relâche ou que l’on nous juge ! » voilà le coup de colère que poussent des soldats détenus dans le cadre de l’affaire dite de « tentative de coup d’Etat ». Certains s’expliquent sur les motifs de leur tentative d’évasion.

mohamed ouattara officier lieutenant beret rouge armee terre tentative coup etat putschHuit militaires et un civil se sont évadés du camp I de la gendarmerie le samedi 10 octobre dernier. Certains parmi eux ont été repris. D’autres sont toujours en cavale. Parmi ceux qui étaient accusés de tentative de coup d’Etat, certains ont refusé de s’évader, convaincus de leur innocence et prêts à tout endurer.

Ceux qui se sont évadés affirment l’avoir fait par « dépit ». »Il y a eu des faisceaux de coïncidences, de faits que l’on a facilement reliés, mais qu’une enquête aurait battu en brèche. Les vrais coupables sont certainement ceux qui n’ont pas été retrouvés », affirme notre source.

Pour notre interlocuteur, « les militaires arrêtés sont restés détenus 8 mois à la Sécurité d’Etat, sans jugement. Après, cela fait quatre mois qu’ils sont au camp I de la gendarmerie. Humainement, on comprend qu’ils aient eu envie de s’évader, surtout que, pendant tout ce temps, ils n’ont été présentés qu’une fois au magistrat instructeur. Pendant tout ce temps, ils n’ont eu aucun contact avec leurs familles, ils n’ont pas d’avocats« .

Alexis Kalambry

source : lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *