Dans l’attente d’une confirmation de sa démission par le président IBK : Le Général Mahamane Touré vide son bureau -L’intérim assuré par le Général Didier Dacko

Le chef d’Etat-major général des Armées démissionnaire, qui attend que le président de la République le libère de ses charges, a déjà entrepris de vider son bureau. Les affaires courantes sont actuellement expédiées par son adjoint, le Général Didier Dacko.

 

 chef etat major armee general mahamane toure

Partira ?  Partira pas ? Le général Mahamane Touré, qui a fait part au chef de l’Etat de sa décision de ne plus exercer sa fonction de chef d’Etat-major général des Armées, n’a toujours pas obtenu le feu vert de ce dernier. Pourtant, l’homme ne serait plus disposé à exercer cette fonction après les tragiques affrontements des 17 et 21 mai à Kidal ayant provoqué la mort d’une cinquantaine de militaires, la capture par les groupes armés d’une centaine d’autres ainsi que la démission du ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga.

De sources proches de l’Etat-major, Mahamane  Touré se rend de moins en moins à son service et a même commencé à vider son bureau, emportant certains de ses objets personnels à domicile.

Il nous a été indiqué qu’il serait très difficile pour le président de la République, chef suprême des Armées, de convaincre ce haut gradé de l’armée,  de revenir sur sa décision.

Le retard mis par le président de la République à répondre à cette demande de démission serait dû en partie à la récente nomination du tout-nouveau ministre de la Défense qui doit s’accorder avec lui pour trouver un remplaçant à Mahamane Touré.

Des tractations sont en cours pour dénicher dans les rangs de l’armée un officier à poigne, capable de conduire les militaires maliens vers  » le succès  » nous a-t-on dit.

En attendant, les affaires courantes seraient actuellement expédiées par le chef d’Etat-major général adjoint Général Didier Dacko. L’homme qui a conduit les opérations de reconquête du nord du Mali, aux côtés des forces de Serval et de la MINUSMA.

Abdoulaye  DIARRA

SOURCE: L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.