CPI : Ahmad Faqi Al Madi plaide coupable

Ahmad Al Faqi Al Mahdi a été reconnu coupable de crime de guerre pour avoir dirigé intentionnellement les attaques qui ont engendré, en juin et juillet 2012, la destruction de dix monuments religieux et historiques à Tombouctou, site du patrimoine mondial au Mali depuis 1988.

Ahmad Al Faqi Al Mahdi djihadiste terroriste islamiste touareg bandit armee cpi

C’est la première fois que la Cour pénale internationale (CPI) est saisie d’une plainte – en l’occurrence par l’État malien -portant sur la destruction de monuments culturels, et qu’elle qualifie ces actes de crimes de guerre. Arrêté en 2015, Al Mahdi a été condamné par la CPI le 27 septembre 2016 à neuf ans de prison et, le 17 août 2017, à verser 2,7 millions d’euros aux victimes à titre de réparation.

 

L’Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.