Contribution : le colonel Maïga ou la niaiserie du calembour d’un patin à l’ONU (Moussa Traoré)

Un opérateur économique et observateur de la vie socio politique en Côte d’Ivoire, a fait parvenir à notre rédaction, une contribution intitulée : « le colonel Maïga ou la niaiserie du calembour d’un patin à l’ONU ».

Dans une contribution intitulée « le colonel Maïga ou la niaiserie du calembour d’un patin à l’ONU », Moussa Traoré se livre à un décryptage de l’intervention à l’Onu du premier ministre par intérim, le samedi 24 septembre 2022 à la tribune de l’Asseu générale de l’Organisation des Nations unies (Onu).

Jamais, dans l’histoire des relations diplomatiques, on avait vu autant d’inelegances et de discourtoisies dans la bouche d’une grande autorité d’un État membre indépendant, fût-il en déliquescence sécuritaire ou morale. Jamais l’ONU n’avait été autant souillée par des propos outrageusement infâmes et désobligeants. On se serait cru dans un campus universitaire pendant une grève sauvage d’étudiants drogués et donc forcément irrévérencieux envers les autorités de l’État dans lequel ils sont. La litanie d’invectives malseantes n’avait d’égale que l’incapacité de ce Premier Ministre malien à lire proprement le long laïus écrit par je ne sais quel intellectuel névrosé et lâche qui, sans doute, voulait régler ses comptes personnels ou les comptes de son mandant.

Comment faire l’analyse d’une telle billevesée?

La date : Un samedi. Soit un jour sabbatique. L’assemblée générale a commencé le mardi 20 septembre 2022 avec les interventions des grands et respectueux dirigeants de ce MONDE – sauf Poutine et Xi Ziping-. Fatigués et ayant d’autres chats plus sérieux à fouetter, les autres dirigeants laissèrent la tribune aux gringalets putschistes des pays africains, non sans prendre la peine de demander gentiment aux hommes nobles de rentrer chez eux.

Sans préliminaires, pour être vulgaire comme le colonel malien, le Secrétaire Général était rudoyé, le Président en exercice de la CEDEAO était vilipendé, le Président du Niger était traité d’apatride usurpateur de pouvoir, la France de junte obscurantiste, et le Président OUATTARA de très respecté Aîné, qui devrait balayer devant sa propre porte.

Or donc vous avez lu les livres. Ou du moins, vos agrégés de collège ont encore des vieux relents des citations des Lumières françaises. Mais vous avez gentiment omis de dire que vous ne gerez que 30% des 1.241.238 km carrés de la superficie du Mali. Que le fait de dire que l’armée du Mali monte en puissance est de la poudre de perlimpinpin que vous jetez aux yeux de vos concitoyens que vous détestez d’ailleurs.

Au moins 100.000 maliens en France et 5 millions en Côte d’Ivoire. Quand on aime ces gens, on respecte les pays qui les accueillent.

OUI, N’EN DEPLAISE À CEUX QUI JUBILENT URBI ET ORBI, le thaumaturge colonel malien et ses scribes désoeuvrés intellectuels camerounais n’ont pas eu ce cran d’attaquer en frontal Alassane Ouattara.

 

 

Oui, le salmigondis souffreteux était teinté du vieux réflexe de pusillanime que traînent encore les opposants de OUATTARA.

Ils nous dirons qu’ils ont utilisé courageusement l’IRONIE ET L’ALLEGORIE. Tant qu’à être cru envers la France, Bazoum et Umbalo, il fallait l’être avec tous ceux qu’on a pris nommément en tir.

Le Mali, avec sa junte et sa Russie s’est mis à dos toute la CEDEAO, LA FRANCE ET L’ONU. L’histoire nous enseigne que *la ruine presque Cocasse d’un polichinelle* n’est pas seulement qu’une oeuvre littéraire. Mais une prophétie morbide pour nos vulgaires libérateurs.

Le colonel putschiste du Mali a fait la honte de l’Afrique. Et là encore je tiens compte de la censure. Qu’il soit vu en héros par de lugubres panafricanistes, ça n’entamera en rien le sentiment de dégoût que ressentent les vrais fils de l’Afrique hospitalière, intègre et SURTOUT rompu aux codes de conduite ancestrale dont le plus important est de loin la GERONTOCRATIE. D’ailleurs n’a-t-il pas, dans ce ramassis de citations maladroits, fait référence à Hampaté Ba, celui là même qui a bercé nos éducations avec le RESPECT SANS COMPROMIS DE L’AÎNÉ.

MOUSSA TRAORÉ , Disciple autoproclamé de la vieille tradition africaine, électeur et époux

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.