Chronogramme de la Transition: le mécanisme conjoint de suivi opérationnel

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation a lancé, hier jeudi, le mécanisme conjoint de suivi du chronogramme de la transition au Mali. Cette cérémonie qui était présidée par le ministre Abdoulaye MAIGA, s’est déroulée en présence du médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, Goodluck JONATHAN ; des membres du gouvernement ; des ambassadeurs…

Le ministre a saisi l’occasion pour rappeler les initiatives prises par notre pays dans le cadre de la Refondation de l’État et le retour à l’ordre constitutionnel. Il a cité entre autres : l’installation de la Commission de rédaction de la nouvelle Constitution ; l’installation du Comité indépendant de suivi évaluation de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de la Refondation ; la poursuite de l’animation des Cadres de concertation avec les acteurs politiques et les organisations de la Société civile. Selon le ministre MAIGA, la dynamique enclenchée par le Gouvernement de la Transition se fonde sur l’ambition de notre pays de réussir d’une part, la mise en œuvre des réformes politiques majeures pour la refondation de l’État et, d’autre part, l’organisation d’élections transparentes, crédibles, justes et apaisées afin d’éviter les crises pré ou post électorales.
« Cette approche du Gouvernement dans la conduite des réformes politiques et électorales s’inscrit en droite ligne des principes d’inclusivité, de co-construction et de transparence qui ont toujours prévalu chaque fois qu’il s’est agi des grands sujets de la Nation.
Aussi, ces Cadres de concertation avec les acteurs politiques et les organisations de la société civile sont, entre autres, des espaces d’échanges pour la mise en œuvre du chronogramme des réformes politiques et électorales », a affirmé le ministre de l’Administration territoriale.
À propos du mécanisme conjoint de suivi du chronogramme de la Transition, le ministre a rappelé la signature de l’arrêté interministériel portant création de la Commission de suivi du chronogramme des réformes politiques et électorales le 22 juin 2022. La mission de cette commission est de suivre, d’orienter et d’évaluer la mise en œuvre du chronogramme des réformes politiques et électorales, a-t-il précisé avant d’indiquer que la Commission comprend le Comité de pilotage et le comité technique de suivi.
Il a informé que le Comité de pilotage est chargé de la mise en œuvre des activités relatives aux réformes politiques et institutionnelles ainsi que de l’organisation des élections générales, conformément au chronogramme. À ce titre, dit-il, il est chargé de définir les orientations politiques et stratégiques portant sur la méthodologie de suivi de la mise en œuvre du chronogramme des réformes politiques et électorales.


Quant au Comité technique, sous l’autorité du Comité de pilotage, il a fait savoir que celui-ci est chargé de mesurer les progrès accomplis dans la mise en œuvre des activités liées aux réformes politiques et institutionnelles et à l’organisation des élections ; de concevoir une méthodologie et des outils informatisés de suivi des activités du chronogramme ; de mener toute autre activité en rapport avec ces attributions à la demande du Comité de pilotage.
Le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a rassuré que notre pays ne ménagera aucun effort pour maintenir cette dynamique tout au long de la Transition. Cela, en vue d’engager résolument le pays vers l’organisation d’élections transparentes, crédibles et apaisées.

PAR MODIBO KONE

Source: Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.