Célébration du 62è Anniversaire de l’Indépendance du Mali: Le Président de la Transition appelle les Maliens à un devoir de génération

Le Mali a célébré, jeudi 22 septembre 2022, le 62è Anniversaire de son accession à l’indépendance. Une fête nationale marquée par les interventions du président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta. A l’occasion de cette célébration, qui intervient dans un contexte de crise multidimensionnelle, le président de la Transition a appelé les Maliens à l’Union autour des idéaux de la refondation de l’Etat.

 

Hasard du calendrier, le Mali célèbre le 62è Anniversaire de son accession à l’indépendance, un jeudi, comme en 1960. En cette matinée, le vent de la souveraineté retrouvée souffle sur Bamako. Les couleurs nationales flottent dans les airs, sur les Boulevards et Avenues menant à l’emblématique Monument de l’Indépendance, où le président de la Transition a entamé son programme de la journée par un dépôt de gerbe de fleurs en hommage aux pères de l’indépendance. Des bâtiments publics et privés, ainsi que des moyens roulants arboraient le drapeau national ou le portrait du Colonel Assimi Goïta.

A 8 heures déjà, la Place d’armes du 34e Bataillon du Génie militaire, où se tient la cérémonie de prise d’armes, s’anime. Les invités, composés de diplomates, de présidents d’Institutions, de ministres de la Républiques et hauts gradés de l’Armée, prennent place à la tribune officielle.

Aux environs de 10 heures, sous l’acclamation de la foule, l’invité d’honneur de la cérémonie, le Colonel Mamadi Doumbouya, président de la Transition de la Guinée Conakry, fait son entrée, accompagné du président du Conseil National de Transition du Mali, le Colonel Malick Diaw. Un important dispositif sécuritaire est mobilisé. Quelques minutes plus tard, l’arrivée du Colonel Assimi Goïta est annoncée. Le président de la Transition procède au salut au drapeau, avant de passer à la revue des troupes. S’ensuivra un défilé militaire sobre, d’une trentaine de minutes. Pas de grand spectacle, contrairement à ce à quoi s’attendaient beaucoup de Maliens, au regard des acquisitions récentes de nouveaux équipements militaires. Le président Goïta et son homologue guinéen ont assisté, admiratifs, au passage des troupes au son de la fanfare nationale.

Devoir de génération

Après le passage des différentes composantes de l’Armée malienne, le président de la Transition a lancé un message d’unité aux Maliens. Saluant la mémoire des pères de l’indépendance et exprimant toute sa gratitude à son homologue de la Guinée, le Colonel Assimi Goïta a appelé les Maliens à défendre la souveraineté nationale qui, pour lui, constitue un devoir de génération.

 »Nous avons placé ce 62è anniversaire sous le signe de l’Union dans la souveraineté retrouvée. Le respect de la souveraineté repose nécessairement sur la défense des intérêts du peuple malien et cela est un combat de génération pour chaque Malien et Malienne, pétri de patriotisme, d’intégrité et de loyauté », a déclaré le président Goïta, invitant les Maliens à faire l’Union sacrée autour des idéaux de la refondation.

« Aujourd’hui, il est de notre devoir de défendre cette souveraineté, qui passe forcément par le processus de la refondation », a-t-il poursuivi. Une refondation de l’Etat qui repose sur quatre piliers, selon le colonel Goïta.  »Ce processus doit aboutir à un Malien patriote, intègre, engagé pour la défense du peuple malien. Le deuxième pilier est de bâtir une Armée solide, plus agressive, capable d’intervenir en tout temps, en tout lieu, et en toute circonstance », a-t-il souligné.

Le troisième pilier de cette refondation devrait reposer sur la bonne gouvernance. Dans  »un Mali débarrassé de toutes les corruptions, d’injustice, un Mali développé ». Toute chose qui passera par  »la cohésion et l’union autour des idéaux de la refondation », qui constituent le quatrième pilier. Le président de la Transition a terminé son intervention en saluant le peuple malien pour sa résilience face à l’adversité multiforme.

Le président Doumbouya, Grand-Croix

de l’Ordre national du Mali

Arrivé mercredi dernier à Bamako, le Président de la Transition de la Guinée, Col. Mamadi Doumbouya a pris part aux festivités du 22 septembre. A la veille de l’évènement, il a participé  à un diner, offert par son homologue malien. Les deux Chefs d’Etat ont également eu des séances de travail dans une ambiance fraternelle. Au cours de sa visite de 48 heures, le Colonel Mamadi Doumbouya a été élevé à la Dignité de Grand-Croix de l’Ordre national du Mali à titre étranger. Une marque de reconnaissance pour le soutien de la Guinée pendant l’embargo de la CEDEAO sur le Mali. Le président guinéen a aussi assisté, aux côtés de son frère malien, à une projection sur le projet de construction et d’équipement d’un complexe hospitalier de quatrième référence à Bamako ainsi qu’à la remise des clés de 35 ambulances destinées aux structures sanitaires de Bamako.

Lors de ce 62è anniversaire de l’indépendance du Mali, les partenaires du pays ont réaffirmé leur soutien au peuple malien. Plusieurs diplomates ont pris part aux festivités et exprimé leur solidarité, en l’occurrence, l’ambassadeur de la Chine, de la Russie, de l’Union Européenne et de l’Inde. «  Aujourd’hui, nous sommes fiers d’être Maliens ! C’est le début du Mali Koura, débarrassé des relations impérialistes. Nous avons foi en nos autorités et nous espérons qu’elles ne trahiront pas les intérêts du Mali, vive le Mali ! « , s’est réjouie Mariam Diarra, une citoyenne, venue assister au défilé militaire.

Moussa Bilaly Sidibé

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.