Boubèye en Centrafrique : La Solution IBK pour le museler ?

Le dernier sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine a décidé de nommer Soumeylou Boubèye Maiga comme second médiateur dans la crise centrafricaine. Nombreux sont les observateurs qui ont vu en cette nomination une volonté du Président IBK de l’éloigner du pays pendant un certain temps, après l’avoir demis de ses fonctions. Car un Boubèye en chômage technique à Bamako est un vrai danger ambulant.

 soumeylou boubeye maiga ministre defense ancien combattant parti asma

Visiblement, le Président Ibrahim Boubacar Keita a trouvé la solution à son « encombrant » ancien ami, Soumeylou Boubèye Maiga, qu’il a demis de ses fonctions. Ce dernier, l’on se rappelle, n’avait pas digéré le fait que l’homme qu’il a aidé à installer sur la colline de Koulouba le renvoie comme un mal propre. Il ne s’est pas fait prier pour faire des déclarations fracassantes par rapport à la débâcle de l’armée nationale à Kidal. Depuis cette date, selon certaines sources, Koulouba l’a  à l’œil et le surveille comme du lait sur le feu. Certains pensent que c’est le genre d’homme qu’il vaut mieux avoir avec soi que contre soi. Avec ses qualités de fin stratège que tout le monde lui reconnait, il est capable de torpiller le quinquennat s’il n’est pas encadré. Vu son départ à la tête de la grande muette et surtout la manière dont il a été demis, c’est normal qu’il soit fâché surtout qu’il n’y a aucun poste à sa taille dans ce pays.

Depuis son départ du gouvernement, il a entamé une série de voyages entre la France et l’Algérie, Koulouba s’est précipité pour lui trouver un point de chute loin de nos murs. Là, c’est sûr qu’à Sébénicoro on pourrait dormir sur les deux oreilles. Il faut reconnaitre que ce nouveau job n’est pas pour déplaire à un homme qui a une véritable expertise dans ce domaine. Il est le Coordinateur de l’Observatoire Géostratégique pour le sahel et à ce titre, il a eu à faire beaucoup de consultations  pour des organismes internationaux. Il est d’ailleurs très sollicité par nos amis algériens. Boubèye avait besoin d’un point de chute digne de son rang.

H. M

SOURCE: Le Prétoire
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.